Prix Nobel 2010, le discours engagé de Vargas Llosa

Clément Solym - 10.12.2010

Edition - Société - vargas - llosa - nobel


« Les mensonges de la littérature deviennent des vérités à travers nous, ses lecteurs, transformés, contaminés d’aspirations et remettant toujours en question la médiocre réalité ».

Vargas Llosa a livré ses convictions intimes sur la littérature et son pouvoir lors de son discours d’acceptation du prix Nobel.

Selon l’écrivain, la fiction élèverait le lecteur au-dessus de la masse en lui permettant de se forger un esprit critique et de s’affranchir de l’opinion commune. Le lecteur aspire à de plus grandes ambitions, politiques par exemple.

Et la politique, c’est bien ce qui a été inspiré à Vargas Llosa par la littérature. C’est le thème qu’il aborde dans ses écrits, bien souvent pour dénoncer la dictature – comme dans la fête au bouc, où il dresse un portrait incendiaire du dictateur le général Trujillo –. Il se présente également aux présidentielles du Pérou en 1990 auxquelles il perd largement et part se réfugier en Espagne où il obtient la double nationalité hispano-péruvienne.

Un écrivain aussi engagé politiquement n’est jamais à l’abri de la polémique. Dès sa première publication, en 1962, Vargas Llosa dut s’autocensurer pour satisfaire le dictateur espagnol Franco, dont les censeurs jugeaient le livre « obscène ». (notre actualitté)

Dans son discours, l’ancien journaliste appelle également à combattre la dictature et le terrorisme en mentionnant entre autres le prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo, emprisonné en Chine.

Malgré cette lutte incessante contre la dictature, Vargas Llosa affirme écrire plutôt pour raconter des histoires que pour faire passer des messages politiques.

Peut-être est-ce cette combinaison qui rend ses livres si intenses et dignes de recevoir le prix Nobel ? Quoi qu’il en soit, l’écrivain recevra vendredi à Stockholm le prix à l’effigie d’Alfred Nobel des mains du roi de Suède Carl XVI Gustaf.

Une cérémonie en grande pompe qui dissipera le « malentendu universel » qu’il craint vivre depuis l’annonce de sa réussite.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.