Problématique de l'édition espagnole, aux Etats-Unis

Clément Solym - 13.12.2011

Edition - International - espagnol - industrie - livre


L'édition n'avait pas assez de ses problématiques structurelles et conjoncturelles. Il fallait y adjoindre des enjeux linguistiques. Et les perspectives pour l'industrie espagnole du livre sont tout aussi complexes que pour les autres. 


Dans le contexte actuel, les perspectives sont intéressantes, avec une croissance de 1,9 % entre 2011 et 2012, selon les groupes d'édition. Cependant, de grandes modifications tant démographiques que technologiques approchent. Et risquent de bousculer quelque peu les projets de chacun. 

 

L'ensemble de l'industrie a connu cinq années passées avec une croissance assez faible. La baisse globale des revenus serait en partie à imputer aux foyers de langue espagnole, aux États-Unis, qui ont diminué ces cinq dernières années. En cause, notamment, le taux de chômage, qui lui augmente. Pourtant, le secteur hispanophone de la lecture dans le pays, représente le plus important des marchés pour l'industrie. 

 

mortar

 

Mais fort heureusement, tout n'est pas sinistre : plusieurs éditeurs assurent qu'au cours des cinq prochaines années, la demande devrait grandir encore. D'une part, l'économie se rétablit progressivement, et d'autre part, au niveau national, les hispanophones sont de plus en plus nombreux. De quoi assurer des revenus en hausse de 0,7 % chaque année, jusqu'en 2016. 

 

Avec la perspective de 1,2 milliard $ pour cette année-là. Tout en prenant en compte que les lecterus préférant les livres en espagnol pourraient diminuer, et le livre numérique gagner en popularité. D'autres combats, déjà à anticiper, pour les Pearson, McGraw-Hill Companies, Bertelsmann AG et Santillana USA, ...