Procédure de nomination d'un nouveau président du Centre national du Livre

Cécile Mazin - 01.07.2013

Edition - Société - centre national du livre - Jean-François Colosimo - recrutement


Le ministère de la Culture et de la Communication vient de diffuser un communiqué de presse expliquant que, suite à la démission du président Jean-François Colosimo, une procédure de recrutement est ouverte. Alors que le précédent président du CNL avait été nommé par lettre de mission, par Nicolas Sarkozy, cette campagne de recrutement montre mieux comment le MCC reprend la main sur l'établissement...

 

 

 

 

Le Président du Centre national du livre depuis le 12 mai 2010, Jean-François Colosimo, éditeur et essayiste, a présenté sa démission le 25 juin dernier. Il sera mis fin à ses fonctions, conformément à son souhait, dans les prochains jours.

 

Le Centre national du livre a pour mission de soutenir, grâce à différents dispositifs, tous les acteurs de la chaîne du livre, imprimé comme numérique : auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de manifestations littéraires. Il participe au rayonnement et à la création francophone.

 

Afin de recruter le nouveau président du Centre national du livre, le ministère de la Culture et de la Communication lance un appel à candidatures ouvert qui lui permette d'apprécier les compétences administratives et managériales, les connaissances du secteur du livre et de la lecture des candidats à ce poste, mais également leur vision pour cet opérateur public, compte tenu des mutations en cours dans ce secteur.

 

Dans cette perspective, les candidats devront transmettre avant le 12 juillet 2013 au ministère de la Culture et de la Communication, à l'appui de leur candidature (CV et lettre de motivation), un projet synthétique pour l'établissement public.

 

C'est sur la base de leur capacité à prendre en compte les enjeux fondamentaux pour l'avenir de ce secteur et les orientations stratégiques de cet établissement (préservation de la diversité éditoriale et des équilibres de la chaîne du livre dans un contexte économique difficile, présence sur les territoires et à l'international, diffusion de la vie littéraire auprès d'un large public, enjeux du numérique et accompagnement des acteurs aux évolutions du secteur) que les candidats seront auditionnés.

 

Les candidats sélectionnés, à l'issue de ces premières auditions, seront reçus par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication qui fera ensuite au Président de la République les propositions lui permettant de nommer le nouveau président du Centre national du livre pour cinq ans.