Procès annulé entre Ky-Mani Marley et son éditeur Farrah Gray

Clément Solym - 17.03.2010

Edition - Justice - Mani - Marley - procès


Ky-Mani Marley affirme sur son MySpace s'être finalement entendu avec son éditeur Farrah Gray avec lequel il était en désaccord, suite à la parution de l'ouvrage Dear dad : « Ky-Mani Marley et son éditeur ont trouvé un accord. Nous avons apporté une modification et plus rien ne peut donner lieu à un procès », a confié Farrah Gray à l'AFP.
 
L'un des fils de Bob Marley, menaçait de procès son éditeur qui avait ajouté en couverture de son livre une mention un peu racoleuse qui avait déplue à Ky-Mani Marley : « L'histoire que la famille Marley ne souhaite visiblement pas que vous entendiez ». En vertu de l'accord conclu hier avec l'éditeur, cette phrase sera retirée du livre dès la deuxième édition.

Selon Ky-Mani Marley, ces mots donnaient une vision déformée de sa famille. Mais la polémique concerne aussi le contenu du livre dans lequel on apprend que cet artiste Reggae nominé aux Grammy Awards, né hors mariage, n'a perçu aucun héritage de la famille Marler, après la mort de Bob Marley. Ayant grandi dans un quartier populaire de Miami, Ky-Mani Marley s'est ouvert lui-même les portes de la célébrité.

On pouvait lire sur la page MySpace du jeune Marley que l'éditeur avait fait la sourde oreille à la demande du musicien d'apporter des modifications au livre. « Ce livre n'est pas une charge contre ma famille. J'aime mes frères et soeurs plus que tout au monde. Je ne m'attendais pas à ce que Gray agisse de façon aussi peu professionnelle et malveillante en manipulant mes propos ou en utilisant des choses que j'ai dites en privé, le tout pour que se crée une polémique destinée à doper les ventes du livre » s'exprimait Ky-Mani Marley sur MySpace.

La prochaine tournée du chanteur débutera le 8 avril à Miami (Floride). La promotion de Dear dad devrait être menée de pair avec cette tournée.