Procès du Lexicon : la colère de Rowling explose

Clément Solym - 17.04.2008

Edition - Justice - procès - Lexicon - Rowling


Jour 3. Retour de J.K. Rowling à la barre. Et l'attaque est directe : « Je crois qu'il faut enfoncer des portes ouvertes : sommes-nous propriétaires de notre travail ? » Toute la défense déployée par l'auteure est une nouvelle fois dans cette phrase. Propriété, droit d'auteur, droit de reproduction : à qui doit-on rendre des comptes.

Elle se déclare farouchement anticensure, mais là, Vander Ark « a pillé » son oeuvre, estime-t-elle. « Je crois qu'il y a des choses intéressantes dans ce livre [NdR : le fameux Lexicon], et je les ai écrites », étayant son accusation. « Toutes les bonnes choses de ce livre ont été puisées dans mon propre travail. »

Avant qu'une décision n'intervienne, il se passera un long moment ; les semaines défileront avant qu'un verdict ne puisse être rendu, et le juge de district Robert Patterson a décidé qu'il conclurait cette affaire, plutôt que d'avoir recours à un jury.

Hier, des experts ont lutté : un véritable duel pour déterminer la valeur encyclopédique du travail de Vander Ark. Les uns estiment que c'est un travail absolument pas académique, les autres que ce type d'ouvrage aide à la lecture et la compréhension du livre. Et qu'il en existe de nombreux sur d'autres livres de fantasy, comme le Seigneur des anneaux de Tolkien. Jery Johnson, doyen de l'université d'Oxford's Exeter College a admis que le Lexicon pourrait être intéressant, s'il est correctement écrit.

Mais pour Patterson, cette affaire va devoir percer des points juridiques qui n'ont pas encore été touchés. À son sens, cela ne se conclura qu'après des années d'appels. « Je pense que cette affaire pourra être réglée, avec un peu d'imagination. » De son expérience avec Harry Potter — résumée à une visite faite à ses petits-enfants, et un suivi de loin en loin de la moitié du premier tome — il en a conclu à « un monde magique », mais complexe et difficile à suivre, car peuplé de noms et de mots qui n'auraient aucun sens dans un tout autre contexte.

Tout le monde semble en tout cas décidé à poursuivre le procès.