Procès Siné : L'accusation d'antisémitisme n'est pas retenue

Clément Solym - 24.02.2009

Edition - Justice - siné - procès - licra


Le jugement a enfin été rendu par le tribunal correctionnel de Lyon dans l'affaire qui oppose la Licra (Ligue contre le racisme et l'antisémitisme) au dessinateur Siné.

Celui-ci avait été accusé d'« incitation à la haine raciale » par la Licra suite à un dessin paru dans Charlie Hebdo. Le dessinateur s'en prenait à Jean Sarkozy qu'il accusait d'arrivisme et parlait de l'éventualité de sa « conversion au judaïsme pour épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty », annonçant finalement « Il fera du chemin dans la vie ce petit ».

Le dessinateur avait expliqué qu'il voulait montrer « l'arrivisme » de Jean Sarkozy, « la fascination de la famille Sarkozy pour le fric », mais aussi « la conversion à une religion [...] pour du blé », cependant il ne reconnaît pas l'accusation d'antisémitisme.

Fernand Schir, le président du tribunal a déclaré : « Le tribunal considère que [Siné] s'est autorisé à railler sur le mode satirique l'opportunisme et l'arrivisme d'un homme jeune, engagé sur la scène politique et médiatique » et qu'« Il ne creuse pas le préjugé antisémitisme ».

Siné est donc relaxé. Lui qui ne s'était jamais senti coupable, affirme pourtant être « soulagé ».