Production : l'édition continue de privilégier le papier

Clément Solym - 21.09.2011

Edition - Société - aptara - etude - livre


Aptara vient de publier une nouvelle étude sur les ventes d'ebooks, qui se révèle intéressante pour estimer l'état du marché. Aptara a interrogé plus de 1300 éditeurs de tous les marchés du livre depuis 2009 à aujourd'hui.


Il ressort qu'un éditeur sur cinq tire déjà plus de 10% de ses revenus de la vente de fichiers numériques. Il reste à l'évidence, vu la plupart des projections, de la place. La plupart des éditeurs sont en train de prendre le train en marche, avec des augmentations de 50 à 76% de la production ces deux dernières années.

 

Leurs catalogues sont pour les éditeurs à la fois un fardeau et une richesse inexploitée. Deux tiers des éditeurs n'ont pas converti la majorité de leur fonds. À l'avenir, cette longue traîne sera très certainement une ressource importante.
 



Amazon pas exactement en numéro 1


Amazon continue à être l'acteur numéro un de la vente de livre, mais sa place est de plus en plus contestée par l'éclosion d'une multitude de boutiques en ligne maison, utilisant l'EPUB, qui font grossir le marché sans réduire les volumes de vente d'Amazon.

 

La clientèle d'Amazon est principalement le grand public. C'est dans les livres grands publics que se concentrent l'essentiel de ses ventes, même si seule une petite partie des livres grand-public est publié à travers la plate-forme.

 

Lorsqu'il s'agit d'ouvrages spécialisés, ce sont les boutiques en ligne des maisons d'édition qui vendent le plus. Les éditeurs sont alors avantagés parce qu'ils bénéficient alors d'une marge supérieure à s'ils vendaient par un tiers.


Le meilleur est à venir

La plupart des maisons d'édition n'ont pas encore développé des chaînes de production qui permettent d'arriver à mettre simultanément sur le marché les versions numériques et papiers. Bien souvent ce sont les versions papiers qui sont les premières sur le marché.

 

Malgré cela, d'après le PDG d'Aptara Dev Ganesan, les éditeurs aurait globalement tendance à s'adapter rapidement au développement du nouveau marché : « Nos données rassemblées servent à appréhender comment les éditeurs sont en train de passer au numérique avec l'avènement des livres numériques et des appareils de lecture nomades. Elles montrent la vitesse avec laquelle ils se sont mobilisés pour répondre à la nouvelle demande, et met en relief les opportunités pour passer à la vitesse supérieure. »  

(Via Aptara)