Programme des travaillistes : liberté d'expression et TVA

Clément Solym - 12.04.2010

Edition - Société - election - Angleterre - parti


Le parti travailliste (Labour Party) avait déjà fait un gros appel du pied auprès des amateurs de livres d'Angleterre, ainsi qu'aux professionnels de la profession du livre, en assurant qu'il n'était pas question de taxer le livre imprimé d'une TVA, quelle qu'elle soit.

Aujourd'hui, alors que la date des élections législatives se précise, les travaillistes remettent le couvert, aux côtés des conservateurs, pour assurer que la TVA ne sera pas appliquée aux secteurs suivants : alimentation, vêtements pour enfants, livres, journaux et transports publics.

« Nous n'avons absolument pas prévu d'instaurer une TVA sur les livres. Je sais que la TVA sur les livres numériques est un problème pour l'industrie et nous l'examinerons après l'élection », expliquait Ed Vaizey la semaine passée.

Les travaillistes, en exposant leur programme, ont également déclaré qu'ils comptaient bien « encourager la liberté d'expression et l'accès à l'information ». Et pour abonder en ce sens, ils vont présenter une nouvelle législation sur la diffamation, dont nous avons déjà longuement parlé, « afin de protéger les droits des accusés à parler librement ».

La semaine passée, nous apprenions en effet que l'écrivain Simon Singh, qui avait pointé du doigt des travaux étranges d'un institut officiel, s'était vu attaqué en justice pour diffamation.

La justice lui a donné raison en appel, mais l'affaire n'est probablement pas finie.