Projet PS de vacances pour les 4-17 ans : les organisations très favorables

Clément Solym - 02.08.2008

Edition - Société - enfants - vacances - loi


La proposition de loi du parti socialiste destinée à aider les enfants de 4 à 17 ans à partir en vacances a reçu un accueil chaleureux des 58 organisations présentes lors d'une réunion de réflexion. On comptait parmi ces dernières TD Quart Monde, l'UNAF (associations familiales), Vacances Voyages Loisirs, FO, la FCPE, et la Jeunesse au plein air.

S'appuyant sur les chiffres de l'OVLEJ (Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes), « les trois millions d'enfants qui ne partent pas en vacances l'été chaque année en France » relevait le député Régis Juanico. Si des initiatives comme le chèque vacances existent, ce dernier ne concernerait que 20 % de la tranche d'âge mentionnée.

200 € directement aux centres agréés

Ainsi, il offrait de donner 200 € ad minima, mais sous conditions, irait directement à des centres agrégés, pour un montant total de 600 millions €, au moins. Pour les organismes présents, cette « plate-forme pour le départ de tous les enfants et de tous les Adolescents en vacances » est un bienfait qui concrétise leur « revendication défendue depuis plus de deux ans ».

Et de rappeler la Convention internationale des droits de l'enfant ainsi que la loi d'orientation de 1998 relative à la lutte contre les exclusions, qui affirme « le droit au repos et aux loisirs » comme fondamental. Reste « à l'État de s'engager pour rendre effectif ce droit ».

Néanmoins, Soraya Saït, qui a en charge le domaine Culture et loisirs des Restos du coeur estime que « la conquête de ce droit ne doit pas être considérée simplement sous l'angle financier, car elle comporte aussi un enjeu d'insertion et d'accompagnement des populations en difficultés ».