Promo sur 900 ebooks Kindle : les gros éditeurs rentrent dans le rang

Clément Solym - 22.07.2011

Edition - Economie - braderie - ebooks - editeurs


Et hop : le 3 juin Amazon annonce la création d'une nouvelle campagne de marketing avec la commercialisation de livres numériques entre 0,99 $ et 2,99 $, et baptise tout cela Sunshine Deals. Évidemment, sur l'instant, seuls de petits éditeurs jouent le jeu... (notre actualitté)

Et que se passe-t-il un mois et demi plus tard : ce sont 900 ebooks pour Kindle qui sont proposés à la vente. Et cette fois, le prix maximum de vente passe à 3,99 $. Pas vraiment une folie, mais une véritable campagne de soldes sur les ouvrages... avec cette fois la participation des Big 6.


Les Big 6, c'est presque un terme emprunté à Macdonald pour désigner les six grands groupes éditoriaux étatsuniens, à savoir Random House, HarperCollins, Hachette, Simon & Schuster, Penguin et Macmillan. Ceux-là mêmes qui avaient refusé de prendre part à la première mouture de Sunshine Deals.

Et qui ont décidé de mettre en place le contrat d'agence, leur permettant dans une certaine mesure de fixer le prix de vente des livres numériques, pour empêcher Amazon de faire n'importe quoi avec.

Un pas significatif, réalisé par les éditeurs, qui, au moins à titre d'expérimentation, se lancent donc dans la grande braderie, qui doit durer jusqu'au 27 juillet.

Et chose amusante, alors que chez Amazon, c'est Sunshine Deals, finalement, les autres libraires en ligne ont vu se répercuter la baisse de prix pratiquée - en vertu justement de ce que le modèle d'agence contraint à vendre au même tarif chez tous.

Barnes & Noble appréciera sûrement que la politique marketing d'Amazon ait une influence sur ses ventes...