Protection de la confidentialité sur Google Books mise à jour

Clément Solym - 06.09.2009

Edition - Bibliothèques - protection - confidentialité - internaute


Google sur le blog Inside Books explique qu'il reçoit un grand soutien pour son projet - on se demande de qui : récemment c'est le Canada qui s'est encore opposé à l'accord, rejoignant l'Allemangne, la France, l'Italie, etc. Même Amazon, dans un effort de mauvaise foi surpuissant est parvenu à condamner la politique de Google.

Or, la protection de la confidentialité sur son service importe particulièrement pour les associations de professionnels, qui avaient sommé Google de protéger la vie privée des internautes utilisant son service Books.

Eh bien un politique officielle de confidentialité en a résulté, ajoutant à celle déjà en place au travers des services de Google. Sur cette question, on pourra découvrir une partie des enjeux sur la conservation des données personnelles par le moteur dans un article de 01Net..

Pour Books, la question était de savoir si l'utilisateur verra sa vie privée étalée au travers des livres qu'il consultera, téléchargera, ou achètera, et qui pourrait être par la suite utilisé contre lui dans des enquêtes et notamment tout ce qui serait raccroché de près ou de loin au Patriot Act.

Dans un courrier adressé à la Federal Trade Commission, Google s'est donc expliqué sur la politique de confidentialité qui serait mise en place, cependant « il n'est pas possible d'élaborer une politique de confidentialité qui soit une version finale », tant que l'accord du tribunal n'a pas été donné, se désole la firme de Mountain View. Car seul un produit final peut être encadré correctement.

En clair : la politique est en cours de développement, la lettre à la FTC peut en attester, mais rien n'est réalisable ni explicable tant que l'on n’a pas gagné l'accord et versé 125 millions $ pour que tout le monde nous laisse tranquilles.