Protestations en Turquie : les écrivains sur le terrain

Lauren Muyumba - 14.06.2013

Edition - International - Turquie - Auteurs - Taksim Gezi Square


ActuaLitté annonçait déjà la construction d'une bibliothèque publique en plein air, dans le Taksim Gezi Square d'Istanbul. On savait les maisons d'édition unies et présentes. Les auteurs aussi sont là. Ils partagent leur expérience de terrain et rapportent aux citoyens du monde comment ils voient la situation évoluer dans les rues de Turquie, ce pays en plein bouleversement idéologique et politique. 

 

http://technosociology.org/?p=1349 

La librairie de Taksim Gazi Park après le 11 juin 2013

 

Simple témoins, relayeurs d'information, ou impliqués, engagés, exprimant leur opinion, des auteurs, des sociologues et des journalistes ont rapporté des informations par l'intermédiaire des médias internationaux.

 

L'écrivain turc Orhan Pamuk, qui a  reçu en 2006 le Prix Nobel de Littérature, réside à Istanbul depuis des années. Il témoigne de l'évolution de la situation et exprime ses impressions dans le New Yorker : « Cela me remplit d'espoir et de confiance de voir que les habitants d'Istanbul ne renonceront pas à leur droit de faire des manifestations politiques sur la place Taksim, et ne renonceront pas à leurs souvenirs, sans un combat..»

 

L'auteure turque Elif Shakaf, a expliqué dans The Independent : « Ce dont nous avons besoin c'est une nouvelle constitution qui tienne compte non seulement des Turques et des Kurdes mais aussi des minorités en Turquie qui ne sont pas dans une situation confortable : les Arméniens, les Juifs, les Azerbaïdjanais, les gitans et les autres ». Celle qui a reçu le Prix Orange pour The Bastard of Istanbul (2008) a d'ailleurs abordé le thème de choc des cultures dans Honour (2012), une histoire d'amour et de trahison.

 

Dans The Daily Beast, elle raconte les graffitis qu'elle a pu lire sur les murs : « Les enfants de riches ont de meilleurs masques à gaz, nous sommes jaloux, Je n'ai pas encore pu trouver de slogan » ou encore « Bienvenue à la première édition du festival de gaz traditionnel ».

 

La sociologue Zeynep Tufekci, professeure à l'université de Princeton, suit aussi les évènements d'Istanbul et décrit la situation à travers des messages et photos postés sur un blog. Elle parle du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, tout en rapportant des paroles de citoyens turques : « Les protestataires disent qu'ils sont inquiets à propos du style de gouvernance d'Erdogan, qui est de plus en plus autoritaire : "Il pense que nous ne comptons pas; Il n'écoute jamais personne. »

 

Mais face à ses commentaires, elle rectifie « Erdogan a accompli beaucoup de bonnes choses pour le pays grâce à un programme de réforme et de développement. Toute comparaison avec Moubarak et l'avant Tahrir square en Egypte de 2011, est déplacée et ignorante»

 

 http://technosociology.org/?p=1349

La librairie de Taksim Gezi Park avant




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.