Plutôt hommes ou femmes : le public des écrivains dévoilé

Cécile Mazin - 02.09.2015

Edition - Société - public hommes femmes - lecteurs ouvrages - écrivains public


En s’appuyant sur les lectures des internautes, le réseau de lecteurs Babelio a établi une classification des auteurs, selon qu’ils sont lus plutôt par un public féminin ou plutôt masculin. Avec une base de données de 10 millions d’ouvrages, le site avait largement de quoi faire. Alors, lectorat d’hommes ou de femmes ?

 

 

 

Pour établir cette liste, seuls les écrivains dont les livres ont été lus plus de 1200 fois ont été pris en compte. Hommes, femmes, mode d’emploi, à destination des auteurs.

 

Les écrivains ont été classés en fonction de la proportion décroissante de femmes et d’hommes dans leur lectorat. Les écrivaines au lectorat le plus féminin seraient ainsi majoritairement des femmes auteures de littérature jeune adulte, fantastique ou romance, alors que ceux au lectorat très masculin seraient des hommes, écrivains de science-fiction, de littérature générale ou de philosophie.

 

Pour exemple, que donne le réseau, on retiendra Delphine de Vigan, très attendue en cette rentrée, et dont le public est largement plus féminin. A contrario, Christine Angot a un public plus mâle – 5,14 %.

 

Éric Zemmour, lui, serait plutôt boudé par la gent féminine, et se retrouve avec une dominante masculine très prononcée.

 

S’étonnera-t-on d’apprendre que Cinquante nuances de Grey est majoritairement lu par des femmes ? 

 

 

Chacun pourra vérifier à cette adresse, qui lit quoi.