Publication d'un chapitre inédit de Charlie et la chocolaterie

Julien Helmlinger - 01.09.2014

Edition - International - Charlie et la chocolaterie - Roald Dahl - Chapitre inédit


Alors que le mois d'octobre prochain marque le cinquantenaire de la parution du classique Charlie et la chocolaterie, les héritiers de l'auteur Roald Dahl dévoilent des textes et des personnages inédits qui auraient bien pu figurer dans l'œuvre. Par rapport au livre publié en 1964, une ébauche de 1961 présentait des enfants de plus, ainsi qu'un passage méconnu qui se déroule dans la salle dédiée à la fabrication du caramel à la vanille, au sein de l'usine de Willy Wonka.

 

 

Illustration par Sir Quentin Blake 

 

 

Dans la version bien connue de l'ouvrage, Charlie Bucket trouve l'un des cinq tickets d'or qui accordent un accès privilégié à l'univers gourmand et magique de Willy Wonka. Il partage ainsi son privilège avec Augustus Gloop, Veruca Salt, Violet Beauregarde et Mike Teavee. Mais dans l'ébauche que Roald Dahl concocta en 1961, la chocolaterie était plus généreuse et offrait dix tickets d'or.

 

Ainsi, on retrouvait notamment dans l'aventure d'autres bambins qui sont pour certains cités dans le passage inédit. Notamment Augustus Pottle et Miranda Grope, à peine mentionnés, mais surtout Tommy Troutbeck et Wilbur Rice qui allaient commettre leurs bêtises du côté de la fontaine à caramel. Autre divergence, Charlie est accompagné de sa maman plutôt que de son grand-père Joe.

 

Avis aux anglophones amateurs de sucreries, le chapitre inédit de Charlie et la chocolaterie vient d'être publié pour la première fois sur le site web de The Guardian. L'épisode se situe dans le cinquième chapitre, mais avait été retiré de la première édition du titre. On l'avait à l'époque jugé « trop sauvage, subversif et insuffisamment moral pour les esprits tendres des enfants britanniques ».

 

Lucy Mangan, auteure de Inside Charlie's Chocolate Factory, explique que Roald Dah avait composé non moins de 5 ébauches de son texte, mais que seules 4 ont survécu à ce jour. Selon elle, d'une ébauche sur l'autre l'écrivain transformait peu à peu son récit en quelque chose de plus joyeux et de plus extrême.