Publication d'un manuscrit inédit de Tristan Corbière : Roscoff

Julien Helmlinger - 13.12.2013

Edition - International - Tristan Corbière - Album inédit - Jean Moulin


Les éditions Françoise Livinec publient un manuscrit inédit de Tristan Corbière, ayant appartenu au résistant Jean Moulin et que l'on croyait perdu. Intitulé Roscoff, cet album inédit comporte 30 feuillets de textes comme de peintures créées par le poète maudit à la fin des années 1860. Une oeuvre aussi moderne qu'elle est humoristique et qui dépeint les contemporains de l'homme de lettres du Finistère, qu'il s'agisse de marins, mendiants, pilleurs d'épaves, gendarmes, touristes et autres commerçants de passage.

 

 

 

 

Cet album inédit du poète, mais aussi peintre et caricaturiste Corbière, qui cherche à y dépeindre sa Bretagne natale à sa façon, est présenté comme novateur. Il serait évocateur des oeuvres d'avant-garde du siècle suivant. Collages, montages, déchirures, oeuvres parodiques et marines spectrales en feraient un patchwork étonnant de modernité pour le XIXe siècle.

 

D'un point de vue poétique, Corbière y libère le vers traditionnel en supprimant parfois la ponctuation, quelque 40 ans avant Guillaume Apollinaire, tout en retranscrivant le parler populaire de sa région et de son époque. La peinture tient une place prépondérante dans l'ouvrage, dont une dizaine de pages sont uniquement picturales, tandis qu'une autre dizaine prend la forme d'un dialogue entre texte et illustration.

 

Autant de particularités qui conféreront à Tristan Corbière son aura d'influence sur le courant surréaliste ou encore Ezra Pound. Plus tard, le résistant Jean Moulin se passionna pour le poète dont il comptait écrire une biographie. Il avait acquis l'oeuvre en question avant la Seconde Guerre mondiale, et elle fut considérée comme perdue depuis 1975.

 

Benoît Houzé, doctorant en littérature française, s'est alors fait pisteur d'album égaré. Son enquête lui aura pris plusieurs mois avant qu'il ne retrouve la piste du manuscrit en Écosse, dans la succession d'une amie de Laure Moulin, soeur de la célèbre figure de la résistance française.

 

 

 

 

Huit propriétaires se sont transmis l'ouvrage pendant 140 ans, mais son état n'en aurait pas souffert. En conséquence de quoi la maison d'édition a choisi de le reproduire en fac-simile et grandeur nature, sa trentaine de feuillets rassemblée, avec en prime un carnet critique élaboré par divers spécialistes, dans un carton à dessin similaire à celui utilisé par le poète en son temps.

 

Pour les passionnés, une rencontre est organisée en présence de Benoit Houzé et Françoise Livinec, ce samedi 14 décembre à 15 heures, dans les locaux de la Bibliothèque Les Amours Jaunes, place des otages à Morlaix. Les planches seront exposées le dimanche 15 décembre à la maison du Lac, à Huelgoat.