Publication d'une étude statistique sur les formations artistiques et culturelles

Clément Solym - 04.08.2011

Edition - Société - étude - statistique - étudiants


Le département chargé des études et statistiques au sein du ministère de la Culture et de la Communication vient de rendre publique une enquête menée en 2009 sur les formations artistiques, culturelles et en communication suivies en France par 155 000 étudiants.

Selon cette étude, le nombre d’étudiants inscrits dans les filières artistiques a progressé de 2 % entre 1999 et 2009. Quant aux formations axées sur la communication, elles ont vu leurs effectifs bondir de 58,4 %. Comme on pouvait s’en douter, ces orientations sont majoritairement choisies par des femmes, à 61,8 % alors que, sur l’ensemble des cursus du supérieur, elles représentent 55,7 % des étudiants.


On retrouve dans ces formations artistiques et liées à la communication, 32,6 % de bacheliers littéraires alors que les étudiants issus de la filière scientifiques n’y sont qu’à hauteur de 24,4 %.

Quand on aime la culture, la région parisienne devient vite incontournable. Elle représente à elle seule 34,2 % de l’offre disponible en la matière. En revanche, il vaut mieux éviter la Corse, Limoges ou les départements d’outre-mer, lieux où l’offre en formations culturelles est très réduite.

Le DEPS (Département des études, de la prospective et des statistiques) du ministère de la Culture et de la Communication met également en ligne une étude concernant, cette fois, l’activité des intermédiaires (accessible au prix de 12 €) dans les domaines de l’édition littéraire et du cinéma notamment. Cette profession particulière est amenée à jongler entre valeur artistique et valeur marchande, ce qui relève d’une certaine complexité.