Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Publicités sur Fdesouche : “Albin Michel n'y est pour rien”

Antoine Oury - 31.08.2017

Edition - Les maisons - Albin Michel Fdesouche - Fdesouche livre - Notre-Drame de Paris livre


Les sites antiracistes n'ont pas manqué de le remarquer : des publicités pour les livres de la maison Albin Michel apparaissent régulièrement sur le site Fdesouche, site qui véhicule une idéologie identitaire semblable à celle de l'extrême droite française. Pas n'importe quels livres : les plus polémiques, ceux de Zemmour, Georges Bensoussan ou, dernièrement, celui consacré à la maire de Paris, Anne Hidalgo.


Capture d'écran de la publicité affiché sur Fdesouche
 
 

Notre-Drame de Paris, signé par Airy Routier et Nadia Le Brun et publié le 30 août dernier par Albin Michel, est présenté comme « l'enquête qui lui fait peur ». À qui ? Anne Hidalgo, maire PS de la ville de Paris depuis 2014. « Voilà donc la vérité sur l'action d'une élue qui rend invivable la vie quotidienne de dix millions d'habitants de Paris et de sa région tout en prétendant l'améliorer. Cette femme cynique a cependant un talent : cet art de communiquer qui lui permet aujourd'hui encore de masquer ses échecs », assure l'éditeur dans sa présentation.

 

De la communication, il y en a sur le site Fdesouche, comme l'ont rapidement noté certains observateurs, dont des membres de l'équipe d'Anne Hidalgo. « Les éditions Albin Michel font la pub de “Notre-Drame de Paris” en Une du site Fdesouche. Tout est dit sur le public visé par ce livre », note ainsi Matthieu Lamarre, conseiller presse d'Anne Hidalgo, sur Twitter. Le journal Libération, dans un article sur le livre, note également la présence d'une publicité sur Fdesouche.
 

 

Contacté par ActuaLitté, Mickaël Palvin, responsable du marketing et de la publicité pour le groupe Albin Michel, dément les accusations qui sous-entendent que l'éditeur fait de la promotion pour le livre sur la plateforme favorite de la fachosphère. « En tant que patron du marketing et de la toute la publicité du groupe Albin Michel, je peux engager ma personne et infirmer cette accusation : à l'heure actuelle, je n'ai pas dépensé un seul centime de publicité pour ce livre, et nous concentrons la promotion sur des vidéos d'entretiens avec les deux auteurs. »

 

Le responsable de la promotion va plus loin : « Je n'ai jamais dépensé un centime sur cette plateforme, et pourtant je crois au digital. Avec ma casquette de responsable marketing, je peux d'ailleurs vous dire que ces publicités ne sont pas tellement importantes en termes de ventes : quand vous allez sur Fdesouche, vous n'y allez pas pour voir une publicité pour un livre, et ce type de pop-up intrusif est plus dissuasif qu'autre chose. Nous préférons les vidéos, comme celles que nous avons tournées pour ce livre. »

 

 

Au bout du compte, la publicité affichée par Fdesouche a eu « un effet négatif », explique Mickaël Palvin, « car les détracteurs du livre s'en servent pour discréditer les auteurs du livre, sans les attaquer sur le fonds et les éléments de leur enquête ». Selon lui, les deux auteurs, journalistes, sont d'ailleurs loin de la fachosphère, et sûrement pas « homophobes ou fachos ». Certains des détracteurs, toutefois, critiquent l'enquête menée par les deux auteurs, comme Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris en charge du logement, ou le journaliste de BuzzFeed News David Perrotin.

 

De plus, « pas besoin d'aller à l'extrême droit pour trouver des détracteurs d'Hidalgo », affirme Mickaël Palvin. « La meilleure preuve, c'est que nous avons eu des articles dans Le Canard Enchaîné, Le Figaro et Atlantico. D'ailleurs, l'exclusivité a été accordée au Figaro, pas à Fdesouche ou à Valeurs Actuelles. »

 

Nous ne l'avons même pas lu ce livre

 

Si Albin Michel n'y est donc pour rien dans l'affichage de cette publicité — ce qui confirme les dires de Pierre Sautarel, coanimateur de Fdesouche, sur Twitter —, il faut signaler que les ouvrages Albin Michel ont droit à de l'exposition sur la plateforme. En février, c'est une publicité pour Une France soumise, un ouvrage collectif dirigé par Georges Bensoussan, que l'on pouvait retrouver. Et, bien sûr, on connaît l'affection de la fachosphère pour Éric Zemmour, polémiste bien placé et très vendeur chez Albin Michel...

 

Éric Zemmour, une publicité nauséeuse de la perfide Albion Michel

 

« Albin Michel est une maison généraliste et très puissante sur l'effet documentaire polémique, avec des auteurs comme Zemmour, Philippe de Villiers et autres... Que ces livres-là, la fachosphère s'en empare pour en faire la promotion et les détourner à leur fin, je n'y peux rien », souligne Mickaël Palvin. Sauf de les publier, ajouteront certains...

Contacté par ActuaLitté, Pierre Sautarel, coanimateur de la plateforme Fdesouche, confirme de nouveau : « Nous n'avons aucun contact avec Albin Michel, nous changeons les publicités en fonction de l'actualité. Je comprends que cette pub Fdesouche est bien utile pour tenter de discréditer ce livre, mais factuellement c'est bidon comme argument. »

 

La publicité affichée sur Fdesouche, toujours active à l'heure de publication de cet article, renvoie vers la page du livre sur Amazon, et a toutes les chances de n'être qu'un simple lien d'affiliation destiné à rapporter de l'argent au site. C'est d'ailleurs ce qu'annonce la plateforme dans ses mentions légales : « Ce site participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr. »

Pierre Sautarel ne cache d'ailleurs pas les critères de sélection des publicités affichées : « Notre critère de choix, ce sont les modes du moment et ce qui générera le plus de vente, c'est tout. Ce n'est pas pour soutenir, juste pour générer des revenus pour nous. On ne l'a même pas lu ce livre », explique-t-il. Sans nous préciser le montant mensuel reçu grâce à l'affiliation avec Amazon, Pierre Sautarel nous précise qu'« il est trop tôt pour savoir combien de ventes » a générées la publicité pour Notre-Drame de Paris.

 Notons qu'il est amusant qu'un site qui se dit « patriote » fasse des affaires avec une multinationale conçue pour ne pas payer ses impôts en France... Interrogé à ce sujet, Pierre Sautarel précise : « Nous payons nos impôts en France, c'est donc un moyen de récupérer une part des taxes non perçues. »

 

Chez le vendeur, en tout cas, Notre-Drame de Paris est n°1 des ventes en « Politique française », aux côtés de Le moment est venu de dire ce que j'ai vu et Les cloches sonneront-elles demain, de Philippe de Villiers, ou Le suicide français, de Zemmour, toujours bien placés dans le classement. Pas sûr, donc, que la publicité affichée par Fdesouche soit si insignifiante en termes de ventes...


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre :
Total pages : 240
Traducteur :
ISBN : 9782226397867

Notre-Drame de Paris

de Routier, Airy ; Le Brun, Nadia(Auteur)

Ce livre n'est ni un réquisitoire.Ce livre n'est pas un règlement de comptes.Ce livre n'est pas une hagiographie. C'est bien pire que cela : une enquête. Voilà donc la vérité sur l'action d'une élue qui rend invivable la vie quotidienne de dix millions d'habitants de Paris et de sa région tout en prétendant l'améliorer.

J'achète ce livre grand format à 12.99 €