Publier sans éditeur : liberté totale et sans contrôle pour Donald Trump Jr.

Clément Solym - 10.08.2020

Edition - International - Donald Trump Junior - Joe Biden Trump - autopublier livre politique


Dans sa volonté de nuire à Joe Biden pour les prochaines élections présidentielles, Donald Trump a sollicité Junior pour l’aider. Avec un livre corrosif, et autopublié, le petit a manqué de se prendre les pieds dans le tapis. Mais pourquoi Liberal Privileges n’a-t-il pas eu recours aux outils classiques de l’édition ?

Donald Trump, Jr.


Associer Trump et livre dans une même phrase revient souvent à évoquer soit la censure, soit des révélations fracassantes. En demandant à Donald Trump Jr. de publier un nouvel ouvrage, la décision de frapper fort contre les démocrates devient évidente. Sauf que l’autopublication intrigue les cénacles éditoriaux.

Surtout que le premier ouvrage de Junior, paru en novembre, avait fait recette : 286.000 exemplaires vendus pour Triggered : How the Left Thrives on Hate and Wants to Silence Us, voilà qui pose une certaine réussite. C’est en mars que Jr. décide de se lancer dans une autre publication, s’entourant de chercheurs politiques pour fouiller le cas Joe Biden.

En trois mois, le bouquin est écrit, et Donald Trump Jr. indique avoir « décidé de dévoiler le demi-siècle de Biden, en tant que créature des marais, parce que les médias ne le feront pas ». 

Center Street, filiale de Hachette Book Group, avait refusé le premier livre. Pour le second, l’éditeur avait fait une offre : au tour de Junior de refuser cette fois. Pour envisager la voie de l’autopublication. 
 

“Besoin de rien, envie de toi”


Le constat s’opère ainsi : d’abord, Jr. a sa propre plateforme de commercialisation, et des promesses d’achat auprès de tout le clan républicain. Pas besoin des services publicitaires d’une grande maison de ce fait. De même, l’avance sur vente que l’on perçoit n’est pas non plus significative : la famille Trump a des ressources. Dès lors, même les droits d’auteurs paraissent insignifiants : de 10 à 15 % sur le montant des ventes après remboursement de l’avance, contre 35 à 70 % pour l’autopublication.

Si ce devait être une question d’argent, elle serait donc balayée.

Sauf que les petits détails s’accumulent : d’abord, il y eut ces erreurs typographiques amplement soulignées sur les réseaux. Personne n’est parfait, mais une maison dispose de services dédiés — sans parler de la relecture juridique, du dépôt d’ISBN pour le référencement de l’ouvrage, etc. « C’est un risque. Et c’est du temps », conclut l’agent littéraire Jane Dystel auprès du NYTimes.

Projet lourd, certes, que s’épargnent les auteurs de best-sellers, sauf à avoir un message particulier à faire passer dans l’industrie. Ce que recherchait plutôt Junior, c’est la totale liberté de dire absolument ce qu’il souhaite. « C’est une brochure politique, pas un livre. Il n’a été soumis à aucun contrôle de qualité ni de précision », pointe Peter Osnos, fondateur de PublicAffairs, spécialisée dans ce secteur. 

Autrement dit, d’un côté, l’absence de contraintes éditoriales – et l’on sait à quel point papa aime verser dans la fake news et la novlangue. De l’autre, un outil qui aimantera les comptes de la campagne — 20 $ pour un achat, et un exemplaire offert pour 75 $ de dons. Le comité national républicain s’occupe de propager la bonne nouvelle, exactement comme il le fait avec le titre de Sean Hannity (cette fois paru chez Simon & Schuster). Ce commentateur politique américain s’est rapidement rangé du côté de Trump, laissant dans son émission entendre qu’un complotisme éditorial serait à l’œuvre pour détruire l’actuel président.

Pour le public, le livre sera proposé à 29,99 $ depuis le site de Junior, en version audio – lu par Kimberly Guilfoyle, sa compagne — et sur Amazon pour le numérique… 

photo : Donald Trump Jr. - Gage Skidmore, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.