Quand la mixité en entreprise vire à l'absurdité du “politiquement correct”

Clément Solym - 11.06.2018

Edition - International - diversité représentation société - parangon vertu entreprise - mixité société absurde


La course à la diversité et la mixité dans les entreprises vire manifestement à la course folle. Lionel Shriver, auteure et journaliste américaine, vivant en Grande-Bretagne, vient de lancer un pavé dans la mare : « Quand diversité rime avec uniformité. »


Diversity
Angie Garrett, CC BY 2.0
 

 

C’est un billet d’humeur, qui oscille entre fascination, hilarité et déprime profonde, que Lionel Shriver signe. En effet, la filiale britannique du groupe Penguin Random House a communiqué à ses services une note sous la forme d’un questionnaire qui laisse dubitatif. L’objectif est de parvenir en 2025 à « refléter toute la diversité de la société britannique ». Et, ce, au détriment de l’excellence littéraire si besoin. 

 

L’idée est en effet de mesurer la diversité dont les publications font preuve dans le catalogue des nouveautés et des fonds de PRH. Mais pour la romancière, cette perspective ressemble plutôt à une approche restrictive « qui n’a rien à voir avec le dynamisme de la production du style de vie et du travail ». 

 

Reçu de son agent, le questionnaire de PRH est un amalgame de choses aussi technocratiques qu’incohérentes. Juste assez pour que Shriver remonte sur les barricades, comme elle l’avait précédemment fait en mettant l’édition en garde contre « la censure du politiquement correct ».

 

La recherche d’une diversité à tout crin a tout du parangon de vertu, où la raison même de l’entreprise est totalement biaisée. Il ne s’agit plus « d’acquérir ni diffuser de bons livres, mais elle vise à refléter avec précision les pourcentages des minorités que recense la population britannique ». En effet, la perspective est implacable.

 

Plutôt remplir les cases ethniques, religieuses, handicap, sexuelles, que de se pencher sur l’intelligence textuelle – la qualité du livre étant presque passée au second plan. « Nous pouvons déduire de cet email que si un agent soumet un manuscrit écrit par un transgenre gay caribéen qui a quitté l’école à sept ans et travail en ville sur un scooter, il sera publié, que le manuscrit soit ou non un enchaînement incohérent, fastidieux, sinueux, inconsistant, d’une somme de sujets recyclés. »

 

Et de conclure : « Bonne chance avec ce modèle économique. » 

 

Stop au sexisme dans l'édition :
un plan d'action Égalité est lancé

 

David Brooks, dans le New York Times, avait dernièrement déploré « l’idolâtrie déplacée de la diversité ». Un projet louable, mais la diversité n’est pas une fin en soi, soulignait-il : il s’agit d’un des éléments constitutifs de la société. Parce que si elle devient une finalité, elle n’aboutit qu’à « la fragmentation sociale », rappelle Shriver dans le Spectator.

 

Tiens donc...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.