Quand le blog devient un outil commercial pour les éditeurs

Clément Solym - 29.03.2009

Edition - Société - blog - communication - marketing


L'éditeur Penguin USA a invité les blogueurs à prendre part à une grande réflexion, afin que soient établies « des règles claires sur la manière dont nous pouvons mieux travailler avec la communauté ». Voilà une annonce toute particulière alors qu'en France, voilà quelque temps, une étrange affaire a agité la blogosphère.

Penguin affine ses relations

L'idée pour Penguin est de créer des lignes directes d'accès entre les groupes marketing et la publicité, et les blogueurs. « Nous sommes particulièrement reconnaissants à tous ceux qui ont partagé leurs idées, leurs préoccupations et plus importants, votre frustration concernant l'accès à l'information et les relations avec les sections publicitaires et les auteurs ».

Dans les mois à venir, des réunions virtuelles se tiendront pour que l'éditeur puisse entretenir des relations avec eux et ainsi établir une meilleure coopération. Le premier forum est prévu pour la semaine du 20 avril, et l'ordre du jour sera prochainement révélé.

En France, les blogueuses ont eu une sacrée surprise...

« Il y a quelques mois, un éditeur s'était associé avec un site internet pour proposer aux blogueuses un roman en service de presse. Sentant l'opération marketing à grande échelle, j'avais décliné la proposition, et bien m'en a pris. En effet, quelques semaines plus tard, une quinzaine de billets sur ledit roman fleurissait dans la blogosphère, et je me suis demandé à ce moment-là, si on ne finissait par ressembler aux médias traditionnels, puisque l'on parlait tous du même livre. »


Voilà ce que l'on peut lire sur le site de Biblioblog. En effet, l'éditeur Anne Carrière avait tenté une campagne de communication et de publicité auprès des blogueuses, qui n'avaient finalement reçu le livre en question « que pour servir une campagne publicitaire mûrement réfléchie en amont... ». Reste que le service de presse gracieusement assuré par les éditeurs devient dès lors quelque peu suspect, quand il est spontanément envoyé en masse vers les blogs ou les journaux, par exemple.

Penguin a-t-il l'intention de mieux gérer son service commercial au travers des blogueurs ou d'éviter les déconvenues de ce type de billet ? On consultera l'ensemble des réactions que le message a suscitées, pour se faire une idée des retombées que cela peut avoir.