Quand les parents écrivent aux enseignants...

Clément Solym - 02.09.2010

Edition - Les maisons - mot - excuse - écrivent


En cherchant sur Internet, on tombe parfois sur quelques recueils de perles. Ce sont souvent des enseignants qui n’ont pu s’empêcher de lever le voile sur une partie du secret professionnel pour nous donner à lire un extrait des meilleures lettres ou simples mots qu’ils ont pu recevoir des parents d’élèves.

Mais l’instituteur Patrice Romain est allé bien plus loin en publiant Mots d'excuse, les parents écrivent aux enseignants (Bourin éditeur, 14 €). Afin de nous immerger dans son quotidien parfois cocasse, il nous offre, en 125 pages, une forme de condensé de la correspondance que les parents d’élèves ont pu entretenir avec lui pendant vingt ans.

Et, au-delà des sourires que suscitent chez le lecteur ces mots d’excuse, de révolte ou de colère, se dessine progressivement en creux, l’image de notre société et de la place que l’école se retrouve à y occuper.


Inutile de vous arrêter aux seules fautes d’orthographe…elles sont tellement présentes que l’on se demande qui de l’enfant ou du parent a le plus besoin d’être assis sur les bancs de l’école… C’est aussi là une démonstration assez poignante de l’échec d’un système scolaire qui est censé fournir au moins les bases à tous les élèves.

Je vous propose, comme un avant-goût, de déguster ensemble quelques perles… Ainsi, pour excuser un enfant malade : « Dans le but de ne pas creusé la sécurité social, je n'ai pas amené Cyril au médecin. Je le remplace donc en m'escusant pour cause de diarée ».

Ou encore ce mot d’excuse face à un retard : « Ok mon fils était en retar hier, mais quand ces un prof vous lui demandé aussi un mot ? » Mais, parfois, cela va nettement plus loin et les critiques pleuvent sur les fonctionnaires : « Dans le privé, il y a lontant que les parents vous aurez viré ! »

Mais on retrouve aussi des messages de compassion face aux enfants que l’on envoie à l’école et que l’on sait être insupportables…ou bien des menaces face à des sanctions qui auraient un caractère raciste !