Quand les romanciers imaginent les produits de Nike ou Boeing

Nicolas Gary - 04.12.2018

Edition - International - auteurs créer avenir - futur auteurs marques - produits développer science fiction


Une fois encore, on appelle la littérature à la rescousse. Et pas n’importe laquelle : les auteurs de science-fiction sont sollicités par des marques. Pour ces dernières, le genre sert littéralement de laboratoire d’expérimentation. Et apporte surtout des pistes pour innover sur de futurs produits.


Mobile Futures
NYC Media Lab, CC BY SA 2.0

 
Nike, ou Boeing, qui recrutent des écrivains, voilà un métier en or. Probablement pas pour que ces derniers prédisent la chute de l’Empire capitaliste, bien au contraire. En effet, avec la publication de Minority Report, et son adaptation au cinéma, l’auteur Philip K. Dick, aura post-mortem inspiré une centaine de brevets. 

Et un grand nombre d’entre eux se retrouvent aujourd’hui appliqués aux technologies liées à nos écrans tactiles. Tiens donc... 

Que Dick soit visionnaire, c’est incontestable, une fois encore. En revanche, plusieurs sociétés, pour se garantir des perspectives alléchantes, choisissent de faire appel au talent dont recèle l’édition américaine. 

À cette heure, Nike, Ford, l’American Society of Civil Engineers ou encore Boeing et bien d’autres se sont offerts les talents des auteurs. Ils attendent d’eux, en réalité, d’imaginer des futurs possibles, qui deviennent alors, dans les récits, littéralement prototypés. 
 

Archangel : sauts quantiques
et apocalypse selon William Gibson


En créant et imaginant une société, de but en blanc, s’inspirant de notre monde contemporain, les auteurs parviennent à dégager des tendances – et le plus ils fournissent de détails, le plus les entreprises peuvent lancer leurs services de recherche et développement.

Les termes pour désigner cette pratique sont, bien entendu, anglais : on parle ainsi de sci-fi prototyping, futurecasting ou encore worldbuilding. Avec pour unique mission d’aider un client, à partir d’une œuvre fictionnelle, à générer des idées, des brevets et de la propriété intellectuelle qui couvrira les champs d’action et de production.

On se souviendra qu’en 2015, Microsoft, société versée dans les nouvelles technologies et les systèmes d’exploitation, avait sollicité des auteurs de science-fiction, spécifiquement. Ces derniers étaient invités à penser et concevoir les futurs produits de la firme, et une édition limitée de leurs textes (50 exemplaires) avait été publiée.

Manifestement, chez Nike et Boeing, l’idée a fait des petits...


via Medium


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.