L'enquête antitrust de l'Europe réjouit les éditeurs allemands

Clément Solym - 15.07.2014

Edition - Justice - Commission Amazon - Europe Jeff Bezos - livre plainte


La Commission européenne ne pouvait pas faire plus plaisir aux éditeurs européens. En déclarant qu'elle s'intéressait à la plainte déposée par la Börsenverein  des Deutschen Buchhandels contre Amazon, pour abus de position dominante, la CE a fait des heureux. 

 

Amazon cat

prothiro, CC BY 2.0

 

 

Depuis l'Allemagne, la Fédération des éditeurs et libraires s'est vivement réjouie de ce que l'Europe prenne enfin en compte les problématiques liées à la firme de Jeff Bezos. La Commission européenne a en effet lancé sa propre enquête préliminaire, suivant l'initiative de la Börsenverein contre le revendeur.

 

« Nous nous félicitons de la décision de la Commission d'enquêter sur la question, mais nous espérons que la procédure ne se prolongera pas inutilement pour cette raison », insiste Alexander Skipis, patron de la Börsenverein. 

 

Pour mémoire, l'autorité de la concurrence allemande a été saisie par le Syndicat. Précédemment, la Commission avait simplement demandé des détails. Elle tentait de « mieux comprendre les enjeux » de cette procédure, explique Antoine Colombani, porte-parole de la CE. 

 

Or, dans le même temps, la même CE a décidé de lancer une enquête sur les arrangements entre le Luxembourg, lieu du siège social d'Amazon et la firme américaine. Soupçonnant des ententes fiscales litigieuses, sinon suspectes, les autorités européennes réagissent ainsi aux modèles qui ont été mis en place, et autorisés, au sein des États membres. Alors que les crises d'austérités sont aussi répandues que les régimes avant l'été, les États réclament plus de transparence, pour s'assurer que les sociétés ne dissimulent pas une partie des recettes fiscales dont elles devraient logiquement s'acquitter. 

 

« Les pratiques commerciales d'Amazon ont un effet non seulement sur les éditeurs, mais représentent également un danger pour tous les distributeurs et fournisseurs d'ebooks en Allemagne », expliquait Alexander Skipis, le directeur général de la Fédération.