Quatre tables rondes annoncées pour les Assises des bibliothèques

Julien Helmlinger - 05.12.2014

Edition - Bibliothèques - Assises des bibliothèques - Médiathèques - Ministère de la Culture


En cette fin d'« année des bibliothèques » qu'avait proclamée l'ex-ministre Aurélie Filippetti, le 8 décembre 2014, au sein de la Cité de l'architecture et du patrimoine, se tiendront les Assises des bibliothèques, visant à redéfinir « leur place dans la démocratie du XXIe siècle ». L'occasion de faire l'état des lieux d'un réseau national fort de quelque 16.300 bibliothèques servies par plus de 30 000 professionnels et des milliers de bénévoles.

 

Bibliothèque de l'espace Nouvel (Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid)

CC by 2.0 par Jean-Pierre Dalbéra 

 

 

Selon une étude publiée cette année par le ministère de la Culture et de la Communication, intitulée Les dépenses culturelles des collectivités territoriales en 2010, les chiffres souligneraient l'importance des investissements de nombreuses collectivités pour leurs services de prêt, bibs et médiathèques.

 

Celles-ci auraient représenté 18 % des montants culturels des communes de plus de 10.000 habitants avec environ 838 millions € de dépenses annuelles, 23 % pour celles culturelles des groupements de communes, pour environ 243 millions € annuels, et 14 % pour les départements, avec environ 140 millions € de dépenses annuelles.

 

Le soutien de l'État représente une dotation annuelle de plus de 80 millions € dans le cadre les dépenses d'investissement au sein de la Dotation générale de décentralisation. Depuis une trentaine d'années, plus de 100.000 m² de bibliothèques ont été construits ou rénovés annuellement. Mais les attentes évoluent.

 

Fleur Pellerin a dressé son constat : « L'évolution des habitudes de vie et des pratiques culturelles des Français suscite de nouvelles attentes à l'égard des bibliothèques : développement de services numériques, ouverture adaptée aux rythmes de vie, accueil de publics peu familiers de la lecture et de la culture, diversification plus grande des collections. »

 

Autant de défis par rapport auxquels les Assises devront proposer des solutions afin de permettre aux bibliothèques du XXIe siècle de « remplir pleinement leur rôle culturel, éducatif et social ».

 

Comme le précise la rue de Valois, dans le cadre de ces Assises, quatre tables rondes sont programmées : 

Quel cadre législatif et réglementaire pour les bibliothèques :bibliothèques et pluralisme : comment garantir la diversité éditoriale en bibliothèque ? Droit d'auteur et droit de l'information : comment concilier ces deux exigences ? Une loi sur les bibliothèques est-elle souhaitable ?


Une nouvelle donne territoriale :quelle pertinence de l'organisation territoriale et de la répartition des compétences à venir entre collectivités pour les bibliothèques ? Conséquences pour les bibliothèques du développement des intercommunalités, de la constitution des métropoles, des fortes mutations annoncées des départements


Nouveaux publics, nouvelles missions :quelles sont aujourd'hui les missions des bibliothèques ? Comment appréhender le public des bibliothèques ? Comment s'adresser aux publics éloignés du livre et de la lecture ? La problématique des horaires d'ouverture. Les jeunes et l'enjeu de l'éducation artistique et culturelle. Le rôle des bibliothèques en zone rurale


Services numériques, quelles opportunités ? : les nouveaux services numériques en bibliothèque : que faut-il en attendre ? Quelles ressources numériques pour les bibliothèques ? Le numérique peut-il remplacer la bibliothèque physique ? Quelle médiation pour les services et les collections numériques ?

 

Selon les données d'activité 2012 du ministère de la Culture, dans le cadre d'un recensement ayant impliqué 7280 répondants, dont 3938 bibliothèques municipales et 3342 points d'accès aux livres : 13 % des services assuraient également un rôle de discothèques (plus de 500 documents en prêt), 14 % d'entre eux jouaient celui de vidéothèques (plus de 100 documents en prêt), tandis que 82 % des établissements de lecture intervenaient exclusivement sur le prêt de livres.

 

  Programme des Assises des bibliothèques