Candidatures ouvertes à L’Ecole de Traduction Littéraire

Claire Darfeuille - 11.06.2015

Edition - International - traduction littéraire - ETL (CNL-Asfored) - Formation


L’École de Traduction Littéraire du CNL-Asfored ouvre les candidatures pour sa quatrième promotion et s’installe doucement dans le paysage littéraire et éditorial. Les dossiers sont à envoyer jusqu’au 30 septembre 2015 et la formation débutera le 30 janvier 2016 pour deux ans.

 

Translator's note

Jessica Spengler, CC BY SA 2.0

 

 

Vous les avez sans doute croisés au Salon du livre au stand du CNL où ils avaient pour mission de donner un aperçu des difficultés et des plaisirs inhérents à l’activité de traduire. Si vous avez manqué cet exercice de haute jonglerie avec les mots et les langues, vous pourrez les retrouver au Festival Vo-Vf, la voix des traducteurs, qui se tiendra pour sa troisième édition à Gif-sur-Yvette du 02 au 04 octobre 2015.

 

Les stagiaires de la troisième promotion de l’École de traduction littéraire ont débuté leur formation en janvier 2015 avec une conférence inaugurale de André Markowicz. Chaque session dure deux années, à raison de deux samedis par mois dans les locaux du CNL ou de l’Asfored, centre de formation aux métiers du livre et de l’édition qui en assure le suivi administratif. 

 

Une formation sur le modèle du compagnonnage

 

Tous déjà auteurs de plusieurs traductions publiées, les 16 « élèves », traduisant au total une douzaine de langues, suivent durant toute la durée de la formation des ateliers avec des traducteurs chevronnés. Sur le modèle du compagnonnage, ces « maîtres » de traduction leur transmettent les ficelles du métier acquises au fil du temps et de l’expérience. D’autres ateliers animés par des professionnels du monde de l’édition sont destinés à leur donner une vue globale de la chaîne du livre et de ses métiers.

 

Le modèle unique au monde de l’ETL semble porter ses fruits, si l’on en croit les prix obtenus par les précédentes promotions : prix Romain Rolland « Espoir » à Gaëlle Guicheney, prix Michalski à La route du Donbass de Serhiy Jadan traduit par Iryna Dmytrychyn, prix Laure-Bataillon, Baudelaire et Mahagony à Notre quelque part de Nii Ayikwei Parkes traduit par Sika Facambi. Ne conviendrait-il pas à présent que chaque promotion se choisisse un nom ? 

 

Les candidatures pour cette quatrième promotion doivent être adressées avant le 30 septembre 2015. Les dossiers d’inscription sont disponibles sur le site de l’ETL. Pour toute information sur les conditions d’inscription et de prise en charge, contacter Marlène SERIN à l’Asfored au 01 45 88 04 31 ou par mail : etl-cnl@asfored.org

 

Enfin, pour les aspirants traducteurs qui souhaiteraient approcher des professionnels de la traduction littéraire et pour tous les curieux de ce métier aussi exigeant qu’indispensable, le Printemps de la traduction organisé ce week-end du 12 au 14 juin par l’ATLAS est une belle occasion d’aller à leur rencontre.