'Que les enfants apprennent la sexualité et l'amour par les livres'

Julien Helmlinger - 02.01.2014

Edition - Société - Jeunesse - Lecture - Education


Le livre constituerait-il un remède efficace contre la surabondance d'images dérangeantes que les écrans d'ordinateurs comme de télévisions infligent aux enfants ? C'est du moins le postulat avancé au cours de l'émission Open Books, de la BBC radio 4, par les auteurs jeunesse Michael Rosen, Malorie Blackman et Jaqueline Wilson ce 29 décembre. La lecture, comme complément éducatif des bancs de l'école et autres leçons parentales.

 

 

 

 

Pour le poète et écrivain pour enfants Michael Rosen, la lecture de scènes de sexe dans les bouquins de non-fiction pour ados les aiderait à mieux appréhender les images problématiques diffusées sur le Web. Il estime que la jeunesse étudie la question du sexe à la fois par le biais des deux supports et le livre, de par son système de filtrage, aurait un rôle similaire à celui de l'éducation parentale.

 

L'auteure jeunesse primée, la Britannique Malorie Blackman, affirme quant à elle que le livre offrirait un environnement de découverte plus sûr que l'internet. « Je préfère que les enfants apprennent la sexualité et l'amour par les livres pour ados, où cela se fait de manière responsable, plutôt que le web et la pornographie. »

 

L'écrivaine, qui sera cette année commissaire pour la première UK Young Adult Literature Convention, a souligné l'importance de communiquer davantage avec les enfants plus âgés tandis que, sous la pression de l'école et autres examens, la lecture pour le plaisir leur deviendrait parfois plus difficile.

 

Tandis que la convention se tiendra dans le cadre de la London Film and Comic Con 2014, Blackman estime que ce regroupement permettra d'attirer les ados par le biais d'intérêts divers : la télévision et les jeux sans oublier la littérature.

 

L'émission de radio donnait l'occasion à ces écrivains de faire leurs suggestions de lectures aux kids, chacun un classique et une nouveauté.

 

Ainsi Rosen préconise notamment Emil and the Detectives par Erich Kastner, ou encore Dark Lord de Jamie Thomson. Blackman invite à lire The Silver Chair de C.S. Lewis, et Wonder de R. J. Palacio. Quand la préférence de Jaqueline Wilson revient à What Katy Did de Susan Coolidge, et Rooftoppers, par Katherine Rundell.

 

(via TheBookseller)