Que vous lisiez ou écoutiez une histoire, votre cerveau réagit de la même manière

Antoine Oury - 20.08.2019

Edition - Société - lecture cerveau - livre audio ecoute cerveau - ecoute livre


Des chercheurs de l'université de Californie ont établi une carte du cerveau qui permet d'observer quelles zones sont activées au moment de la lecture des textes. Leur découverte leur a aussi permis de comparer l'activité cérébrale lors de la lecture et lors de l'écoute d'un livre audio : dans les deux cas, le cerveau aborde le traitement des informations sémantiques de la même manière.

Brain Embroidery
(photo d'illustration, Hey Paul Studios, CC BY 2.0)


Le cerveau reste une machine méconnue : une équipe de chercheurs de l'université de Californie, à Berkeley, a ainsi eu la surprise de constater que le traitement des informations sémantiques, était similaire dans le cas d'une lecture d'un texte et de l'écoute de ce même texte. « Nous savions que quelques régions du cerveau étaient activées de la même manière lorsque vous entendiez un mot et lisiez le même mot, mais je ne m'attendais pas à de telles similitudes dans la représentation des régions du cerveau dans ces deux situations sensorielles », reconnait Fatma Deniz, chercheuse en neurosciences.

À l'origine de leur étude, les chercheurs ont voulu établir une carte précise du cerveau, qui permettrait d'observer quelles régions de l'organe étaient sollicitées par différentes activités. Ainsi, il devient possible de relever quelles zones précises présentent des dysfonctionnements dans le cas de la dyslexie, par exemple.

Parmi les différentes activités auxquelles les sujets ont été exposés, on trouve l'écoute de textes divers et variés : « À une époque où de plus en plus de gens absorbent des informations via des livres audio, des podcasts ou encore des textes lus par un synthétiseur vocal, notre étude montre que, qu’ils écoutent ou lisent les mêmes documents, ils traitent les informations sémantiques de la même manière », souligne Deniz.

Le protocole scientifique de l'étude a ainsi fait écouter à 9 sujets des podcasts de la série The Moth Radio Hour, qui propose des histoires racontées par les personnes mêmes qui les ont vécues, racontées en live. Les mêmes histoires ont ensuite été lues par les sujets. Les chercheurs ont ensuite comparé les cartes du cerveau produites au cours des deux expériences, pour se rendre compte qu'elles étaient similaires.
 
Les bienfaits de la lecture sur le cerveau sont connus depuis longtemps, mais ceux de l'écoute d'histoires et de récits sont généralement moins mis en avant. En juin 2018, Audible, la filiale d'Amazon consacrée aux livres audio, avait financé une étude pour mesurer « l’impact physiologique de la narration auditive » : l'écoute provoquerait « une réaction physiologique et émotionnelle plus intense », d'après les observations sur les sujets.

L'étude consacrée à la réaction cérébrale face aux informations sémantiques, cosignée par Fatma Deniz, Anwar Nunez-Elizalde, Alexander Huth et Jack Gallant, a été publiée dans The Journal of Neuroscience.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.