Québec : Baisse significative de la consommation de drogue chez les ados

Clément Solym - 21.11.2008

Edition - Société - consommation - drogues - adolescents


L'institut de la statistique du Quebec a mené une étude concernant les adolescents et les drogues. Les résultats ont été annoncés hier. Elle met en évidence une baisse significative de la consommation de drogue chez les adolescents entre 2000 et 2006.

Les élèves de la troisième à la cinquième secondaire étaient 52 % à affirmer avoir consommé du cannabis en 2000 alors qu'ils ne sont plus que 42 % en 2006. Idem pour les hallucinogènes, on est passé de 21 % en 2000 à 13 % en 2006.

Les amphétamines par contre semblent plus prisées en 2006 qu'en 2000. Et c'est 14 % des adolescents interrogés qui déclarent en avoir pris dans l'année 2006 contre 8,4 % en 2000. Ce sont notamment les filles qui y touchent le plus avec un taux de 16 % contre presque 12 % pour les garçons.

L'ISQ précise tout de même que les statistiques du Québec sont « plus élevées que dans le reste du Canada, pour toutes les drogues et particulièrement pour les amphétamines ».

Selon cette étude l'âge moyen de la première prise de drogue est de 13,4 ans. En ce qui concerne le cannabis, il y a 6,5 % d'« expérimentateurs » (pas plus d'une fois par mois), 12 % d'occasionnels (soit uniquement le week-end ou pas plus d'une fois par semaine), et enfin 11 % de réguliers (qui en prennent au moins trois fois par semaine).

Pour les hallucinogènes, les consommateurs réguliers ne sont pas plus de 1 %, et pour les amphétamines 1,7 %.