Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Québec : Grève illimitée dans 11 librairies Renaud-Bray

Nicolas Gary - 02.11.2013

Edition - Librairies - Québec - librairies - Renaud Bray


Début octobre, la grève dans les librairies Renaud-Bray n'était encore qu'envisagée. Le syndicat, représentant 250 employés à travers 13 des 29 établissements de la chaîne, annonçait pourtant que tous les moyens de pression seraient passés en revue. Jusqu'à la grève. Apparemment, toutes les solutions ont donc été épuisées. 

 

 

 

 

Plusieurs boutiques de l'enseigne Renaud-Bray ont décidé de se mettre en grève, et dans onze des succursales, les employés protestent dans un mouvement illimité, que ce soit à Montréal, Brossard ou Laval. Le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) a diffusé un communiqué faisant état de l'agacement général. 

 

« Il est dommage que Renaud-Bray consacre ses énergies à tenter d'empêcher l'exercice du droit de grève, plutôt que de négocier de bonne foi le renouvellement de la convention collective », insiste Serge Cadieux, directeur exécutif du SEPB-Québec. 

 

Après vingt-cinq rencontres de négociations avec les représentants patronaux, aucun débouché n'a été proposé sur les conditions salariales. Et les dirigeants, tentant de suspendre les négociations, font désormais face à la grève des salariés. Alors qu'en mai 2013, le salaire minimum au Québec a été relevé, le salaire d'un employé débutant dans les librairies Renaud-Bray s'est retrouvé sous le niveau de ce seuil. 

 

Pour le syndicat, il importe que des augmentations de salaire de 3 % chaque année, durant trois ans, interviennent. 

 

De son côté, la direction de Renaud-Bray assure que l'activité dans ses boutiques est maintenue, et plus encore sur son site internet. En somme, seuls 11 points de vente sur les 31 sont touchés, et sur les 11 établissements en grève, 10 sont malgré tout ouverts.

 

« La direction de Renaud-Bray rappelle que l'entreprise offre des conditions de travail supérieures à celles du marché. En plus de salaires se comparant avantageusement à ceux généralement observés dans le secteur du commerce de détail et dans les librairies, Renaud-Bray offre à ses employés des vacances payées pouvant atteindre cinq semaines annuellement, jusqu'à huit jours de congés personnels par année, un régime d'assurance collective et une contribution de l'employeur aux REER des employés. »