Québec : grosse pénurie d'argent pour une bibliothèque

Clément Solym - 12.02.2011

Edition - Bibliothèques - quebec - bibliothèque - argent


Après le rachat des bâtiments et leur démolition, la mairie refuse de financer la construction de la bibliothèque, alors qu’il existe un réel besoin, selon le directeur régional du ministère de la Culture et des Communications, Réjean Goudreault.

En effet, comme l’indique Cyberpresse, le Québec ne subventionnera plus « la construction de nouveaux immeubles pour accueillir des bibliothèques municipales, ce qui contrecarre le projet de la rue Saint-Dominique à Jonquière, évalué à 12 millions de dollars ».

L’ouverture devait avoir lieu au plus tard en 2011, mais le terrain est toujours vacant, et Québec n’a « ni argent, ni programme pour financer le projet », souligne Radio-Canada.

Et tout le monde s’indigne : « Les gens d'affaires membres de la Corporation, tout comme la population, s'attendent à ce que le maire Jean Tremblay et ses conseillers respectent les engagements qu'ils ont pris, il y a deux ans, devant l'ensemble de la communauté d'affaires de l'arrondissement de Jonquière. Des engagements qu'ils ont répétés sur toutes les tribunes », s’énerve le président de la Corporation Partenaires Centre-ville de Jonquière, Dominick Béland.

Il ajoute d’ailleurs avoir « fait part de son inquiétude à plusieurs reprises aux représentants municipaux » concernant le projet. Et pourtant, le président de l'arrondissement de Jonquière, Réjean Laforest, et ses conseillers ont toujours répondu être assurés de sa réalisation.

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, affirme que la mairie a agi sans connaissance de causes : « Avant d'annoncer ce projet, on aurait dû attendre que le financement soit assuré et que le projet soit déposé au ministère. Je pense que le projet a été annoncé trop tôt. »

Un conseiller de l'arrondissement de Jonquière, Georges Bouchard, pense quant à lui que la mairie aurait dû s’atteler à ce projet depuis longtemps : « On est un peu tard, admet-il. Je ne veux pas culpabiliser mes confrères, mais si on l'avait pris au début des années 2000, ou même quand Jonquière était une ville, on l'aurait déjà ». Surtout que ce projet constitue une « priorité » selon Dominick Béland.

Il semblerait que le maire de Saguenay, Jean Tremblay, souhaite maintenant rattraper sa bourde en demandant à rencontrer la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre.