Québec : le prêt sans contact dans les bibliothèques, de nouveau fermées

Clément Solym - 01.10.2020

Edition - Bibliothèques - crise sanitaire bibliothèques - Québec bibliothèques prêts - bibliotheque quebec


La situation sanitaire du Québec a fait replonger certains établissements. Si les salles de sport, coiffeurs ou les centres commerciaux sont épargnés, les bibliothèques subissent un régime drastique. Fermées, donc, pour enrayer la seconde vague où le territoire serait plongé. Mais ni les usagers ni les professionnels ne comprennent.

Bibliothèque Marc-Favreau, Montréal


Des zones rouges, bien écarlates : depuis ce 30 septembre, Québec a décidé de fermer ses bibliothèques pour le mois d’octobre — 28 jours de clôture qui concernent également les bars et autres espaces culturels. Des mesures imposées dans les territoires à risque, qui s’accompagnent d’une certaine incompréhension.

Pourtant, l’association des bibliothèques publiques du Québec est parvenue à un accord avec le gouvernement Legault. « Seul le prêt sans contact sera autorisé. Les utilisateurs ne pourront donc pas avoir accès au mobilier et aux collections, et aucune activité en bibliothèque ne pourra être maintenue », indique un communiqué.

Du prêt sans contact aucun, qui permet de maintenir le service sans pour autant faciliter la vie. « La pratique de la lecture est, en tout temps, très bénéfique pour les gens de tous les âges, que ce soit pour se divertir, s’éduquer, se développer et apprendre. Dans le contexte actuel, la lecture est encore plus essentielle, ne serait-ce que pour aider à préserver la santé mentale des citoyens », garantit la directrice de l’ABPQ.

La fermeture intervient dans le pire des contextes : les établissements publics avaient mis au point une « semaine des bibliothèques » entre le 17 et le 24 octobre — de fait annulée. (voir l’infographie en fin d’article).

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, tente d’apaiser les esprits avec un message rassurant : 
 


Pour autant, les bibliothécaires n’en reviennent pas, et les usagers partagent cette incompréhension. Certes, le service de prêt numérique tournera à plein — plus de 1000 établissements le proposent, avec 850.000 ouvrages en tout. Et une accessibilité sans interruption. Quant aux modalités du prêt sans contact, chaque établissement est invité à renseigner ses pratiques sur son site internet.

Mais comme le souligne Brigitte Breton, expert-conseil en actuariat, « l’annonce de la fermeture des bibliothèques est un exemple de décision où l’on peine à trouver la logique et la cohérence du gouvernement et de la Santé publique ».
 
L’alerte rouge est lancée, les cinémas et salles de spectacle ne peuvent plus recevoir de public — et en effet, les salles de sport restent ouvertes. À la grande stupeur des organisations professionnelles de la culture. Auprès de l’AFP, François Legault, Premier ministre du Québec, indique : « Ce qu’on voit pour l’instant, c’est une augmentation importante des cas et on peut penser que dans plusieurs semaines, ça va vouloir dire des augmentations importantes des hospitalisations et des décès. »

Une situation qui devient critique, et s’accompagne de recommandations pour éviter les déplacements dans les différentes régions de la province. Ce n’est pourtant pas dans les bibliothèques que les plus importants clusters ont été repérés, notent certains…



via Journal de Montréal, Le soleil, La presse

Photographie : Bibliothèque Marc-Favreau, Montréal, charlotte HENARD, CC BY-SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.