medias

Québec : Marie Laberge change d'avis quant au prix unique du livre

Julien Helmlinger - 15.10.2013

Edition - International - Marie Laberge - Québec - Prix unique du livre


Invitée sur le plateau de l'émission télévisée Tout le monde en parle, ce 13 octobre, l'auteure québecoise venue présenter son onzième et dernier roman Mauvaise foi a confié ses incertitudes quant à la question du prix unique du livre. Bien que signataire de la demande pour l'établissement d'une loi en faveur d'une tarification unifiée, il y a plus d'un an, elle a annoncé changer d'opinion : « Je suis en train de virer mon capot de bord. »

 

 

 Marie Laberge

 

 

Expression toute québécoise, par le biais de laquelle Marie Laberge répondait au chroniqueur télé Guy A Lepage, illustrant son revirement face à l'imposition d'un éventuel prix unique du livre. Tandis que l'écrivaine redouterait désormais que la mesure n'éloigne les moins fortunés ou moins enclins à la lecture des romans québécois, elle a confié : « Le doute s'est infiltré en moi. »

 

Et si l'écrivaine révise sa position, c'est notamment en partant du constat qu'en France, bien malgré l'adoption de la loi Lang il y a 30 ans, « les librairies vont aussi mal qu'au Québec ».

 

Au cours de l'interview, Marie Laberge s'est dite particulièrement préoccupée par l'analphabétisme, qui toucherait selon elle près d'une personne sur 8 au Québec, et du décrochage scolaire dans la province, évoquant un manque de mobilisation face à des problèmes suscitant « des coûts sociaux énormes ». Un sujet soulevé lors de la commission parlementaire sur le prix unique du livre.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.