Québec : un sondage montre une jeunesse volontaire mais pessimiste

Clément Solym - 02.03.2009

Edition - Société - Québec - sondage - jeunes


Un sondage réalisé au Québec par la Fondation Monique Fitz-Back, qui œuvre pour l’avènement d’un monde écologique et pacifique, dévoile un nouveau visage de la jeunesse actuelle. Pessimiste quant à l’avenir, elle se montre en revanche volontaire pour agir afin d’améliorer le futur…

Malgré l’existence des organisations travaillant à la défense de l’environnement et les actions gouvernementales entreprises dans ce sens, les jeunes voient une nette détérioration de notre milieu de vie d’ici à une vingtaine d’années. Ils anticipent une hausse de la pollution mais tablent davantage sur une stabilité au niveau de la pauvreté et de la violence par rapport à notre époque.

L’action des parents est déterminante sur le positionnement des jeunes face à l’environnement. Les parents impliqués transmettent ces valeurs à leurs enfants qui se montrent au final plus optimistes sur l’avenir.

Mais les jeunes sont loin d’être fatalistes. Ils croient à la possibilité de chacun de faire un peu pour que le monde s’améliore. Les gouvernements doivent suivre cet état de fait en promulguant des lois plus sévères à l’égard des pollueurs.