Québecor vend les boutiques Archambault au libraire Renaud-Bray

Clément Solym - 19.05.2015

Edition - Librairies - Archambault Québecor - Renaud Bray - librairies Québec


Le Québec vient de vivre un énorme mouvement : les entreprises Québecor viennent de conclure un accord avec les librairies Renaud-Bray, pour la vente des différentes activités Archambult. Cela implique donc les 14 magasins de détail, ainsi que le portail de vente en ligne et la librairie de langue anglaise. Le Bureau de la concurrence canadien doit encore se prononcer sur la validité de cette opération. 

 

 


 

 

Chez Québecor, le président et chef de la direction, Pierre Dion, explique dans un communiqué que la concurrence ne s'opère plus simplement d'une rue à l'autre, entre revendeurs, mais qu'elle a pris une dimension internationale. 

 

Ainsi, « le secteur de la vente au détail a dû relever d'importants défis en raison de l'évolution des technologies et de l'apparition des plateformes numériques, des bouleversements qui ont provoqué un changement des habitudes chez les consommateurs ». 

 

Blaise Renaud, qui avait fait scandale dans le monde de l'édition québécois, pour avoir franchi la ligne rouge dans ses pratiques commerciales, se félicite de « préserver la pérennité de l'entreprise et son contrôle par des intérêts québécois ». Mais il promet également de pouvoir accorder « une plus grande vitalité à notre secteur d'activité ». Donc, par conséquent, à l'ensemble de la chaîne du livre. 

 

Renaud-Bray disposerait, au terme de cette vente, de plus de quarante établissements à travers la Belle Province, et deviendrait alors un acteur monopolistique. Reste à savoir si l'ensemble des boutiques d'Archambault passerait sous le pavillon Renaud-Bray : certains établissements, comme à Sherbrooke (Estrie), sont particulièrement proches. 

 

Il en va de même pour la plateforme web de Renaud-Bray, ainsi que de l'entrepôt web : difficile de savoir si les deux sites marchands continueront leurs activités respectives, ou si les ressources numériques seront fusionnées. 

 

La marque Archambault, fondée voilà plus d'un siècle, est passablement installée dans le paysage québécois. Québecor conservera cependant ses différentes activités dans l'édition, à savoir les quelque 18 maisons qu'il possède (littérature, littérature jeunesse et scolaire), ainsi que son travail dans la diffusion et la distribution. 

 

Québecor poursuivra sa gestion des activités, tant que la vente ne sera pas conclue, apprend-on dans le communiqué. L'offre d'Archambault est tournée autour de la musique, livres, vidéos, DVD, jeux vidéo.