Quel avenir pour la filière du livre à l'heure numérique ?

Clément Solym - 28.04.2010

Edition - Société - Sénat - séance - ebook


Rapport direct de la séance au Sénat.
Ce sujet est mis à jour durant toute la séance par ordre d'intervention se déroulant au Sénat sur le livre numérique, de 10h30 à 12h30. Appuyez sur la touche F5 de votre clavier pour accéder aux nouvelles publications.

Jack Ralite, (sénateur communiste)
Tautologie.
défendre son héritage, s'en défendre.
Coup de rabot. (nous reviendrons sous peu sur cette intervention)


Catherine Morin -Desailly (sénatrice, union centriste)
Formation pour la vente de ces nouveaux produits ?
Livre scolaire numérique ?
rep. Serge Eyrolles : vit va changer : passe d'une lenteur organisée à une urgence permanente. Programmer de nouveaux postes. "On vend des livres en créant des réseaux, des blogs." élargissement de l'offre d'emploi qui va venir.
livres scolaires : l'ensemble de l'édition scolaire propose une version ebook et papier. Bundle manuel associé à clef USB.


Colette Mélot (UMP)
questions économiques notamment sur la distribution. concrètement : comment demander de rémunérer les acteurs ?
rép. Jacques Toubon : il faut une plateforme globale. pouvoirs publics peuvent beaucoup, mais sans appui des éditeurs, aucun effet.
question pas réglée, parce que propositions de plusieurs plateformes différentes et concurrentes. pas une bonne situation
rep. Françoise Benamou : faire payer l'internaute ? prélever le plus possible en amont et combiner cette solution avec des politiques tarifaires extrêmement variées (vente au chapitre, par abonnement, collection, etc.)
rep. Benoît Bougerol : beaucoup de mal à faire des prospectives sûres.
cependant :
le livreest lié à du temps (temps loisir) et non pas des coûts. Compris dans budget loisir.
Tarif ne conditionne pas l'achat (cf Harry Potter) : l'arbitrage se joue entre ce dont on a envie - désaffection de la lecture, d'autres modes de divertissement, de culture. Certains pôles plus complexes à atteindre. Demandent un effort.
Difficulté à être des metteurs en scène de la diversité pour les libraires face à ces questions.
Assiste à un détournement de valeur.
légitimité de la présence sur le marché.


(12h05) Intervention des Sénateurs


(12h) Thierry Tuot, conseiller d'État
éviter la guerre et se garder du romantisme dans l'acte du créateur : ne pas omettre que l'on parle d'une économie.
Nécessité d'une concurrence bien régulée.
Ne pas reproduire la même ligne Maginot que celle du livre papier : s'il faut conserver la valeur des libraires, défendre le travail des éditeurs, se demander aussi ce qu'apportera le livre numérique.
Fixer des objectifs avant de bâtir des lignes Maginot.
Comprendre le marché : exceptionnel dans histoire, parce que l'on quitte un marché de biens pour un marché de services.
presse/journalisme : les sites ne tuent pas l'activité.
les consommateurs doivent être au coeur de la démarche.
Identifier les acteurs et le marché pour arriver au prix le plus juste.


(11h49) Nicolas Georges, directeur chargé du livre à la DGMIC
Régulateur, qui se place sous l'égide de la loi Lang émanant du ministère de la Culture.
départ de la réflexion rue de Valois remonte au rapport Patino - retour sur les points essentiels. (NB : depuis juin et la remise du rapport, rien n'a vraiment avancé...)
revient sur la définition donnée par Jacques Toubon sur le prix unique (= tarif fixé par l'éditeur).
Autorité de la concurrence : ne s'est pas opposée au prix unique, la presse aurait fait un contre-sens selon lui.
L'Autorité estimait que la situation était précoce.
Janvier et la déclaration durant les voeux de Nicolas Sarkozy.
Économie numérique qui arrive depuis les USA vers la France. Mais Amazon n'est plus le seul acteur - grâce à Google ou Apple, qui veulent un accès à des catalogues larges aux États-Unis.
Négociations qui ont permis aux éditeurs de reprendre la main sur leurs livres.
univers numérique, univers du gratuit : danger. tarification faite par Iznéo, à 1,99 €, pas gratuit, mais quasiment (oublie complètement de dire qu'il s'agit d'une location...)
modèle des grandes sociétés qui demande titularité des fichiers numériques pour les mettre sur leurs serveurs. Comment imposer le respect d'un prix unique dans ce cas.
travail avec les éditeurs sur un projet de loi. feuille de route actuelle.


(11h43) Laurent Fiscal, président du syndicat de distributeurs de loisirs culturels
300 points de vente, 30.000 emplois.
choix de la vente de livres numériques, découle de la vente de musique numérique.
développement passe par capacité des librairies à attirer de nouveaux clients.
force en France : alliance objective des acteurs.
une possibilité : attribuer prix unique pour livre homothétique et contrats de mandats pour les livres améliorés.
plaidoyer pour attribution TVA réduite.
(produit d'appel, danger, menace des opérateurs télécom, ect.)
l'offre doit être accessible de manière libre et égalitaire.
préconise le HUB (évidemment)


(11h38) Alain Gérardin, directeur des Oiseaux de papier
dissocier le mariage des termes livres et numériques.
problématique : occupation du terrain avec 60.000 livres publiés et 3/4 passés au pilon.
livre devenu un kleenex : on prend puis poubelle.
libraires : conseillers ou étalagistes ?
livre numérique, un échappatoire. l'intérêt d'un lecteur ebook avec 10.000 livres à l'intérieur (produit de stockage, certes, intéressant pour handicap).
le lecteur est attaché au livre papier. l'ebook ne peut pas s'y substituer. en revanche possibilité d'une coopération.
Oiseaux de papier : expérimentation sur la réalité augmentée.
danger de la fuite en avant, par rapport au livre tout court.



(11h28) Alban Cerisier, en charge du développement numérique de Gallimard
offre qui s'organise, par modalités de rémunérations - toujours sous forme contractuelle. (tiens donc...)
structure de distribution (Eden livre).
frein : négociation des droits avec les éditeurs étrangers. mais progression de l'offre au cours des mois derniers.
Fonds anciens ou récents : problématique avec numérisaiton retrospective des oeuvres et exploitation commerciale.
comment s'organiser pour rendre les oeuvres numérisées exploitables ?
Avenants chaque jour signés avec les acteurs par Gallimard.
problème pour libraires qui ne peuvent pas accéder à l'ensemble du catalogue. veut-on ou non imposer une solution clefs en main ?
attention à l'intégration verticale, qui appartiendrait au passé.
(qu'est-ce qu'il parle vite... débit qui masque le vide du discours...)
Pas d'ebooks français sur le Kindle : tentative de préemption d'un marché inadmissible. les ambitions d'Amazon contraires aux volontés de Gallimard.
"Nous avons gagné à attendre !"
Contrat de mandat ou d'agence : permet déployer une offre en France auprès d'un cinquantaine de libraires.


(11h25) Philippe Colombet directeur de projet Google Livres
si marché de l'ebook encore embryonnaire, développement assuré dans les années à venir.
quid des usages et des usagers ?
diversité d'utilisation, liée aux terminaux (smartphones, tablettes, lecteurs ebook, PC portables, consoles de jeu). Pas de lecteur universelle comme pour la musique : variété de supports pour le livre.
Problématique de l'interopérabilité des fichiers (ebook) et investissement raté si inutilisable par la suite.
acheteur ne doit pas être la victime des systèmes fermés.
Google ne ferme pas : va ouvrir une solution permettant à tout un chacun de devenir revendeur (Google Editions)
assurer un achat pérenne.


(11h15) Serge Eyrolles président du SNE, le marché du livre numérique en France n'existe pas. zéro pourcent et quelque...
développement passerait par iPad, occasion de trouver un modèle économique. (sic...)
du livre homothétique au livre enrichi.
aide de l'État. l'internaute veut du gratuit, parce qu'il pirate. Création qui se tarit quand piratage arrive.
Amazon et la vente à perte : aucun modèle viable pour le livre.
besoin des libraires, et qu'ils s'adaptent aux nouveaux modes de diffusion : il faut que chacun s'y retrouve.
Pas de frais de distribution, ni de stockage, TVA réduite : l'ebook peut être vendu à prix inférieur.
livres numériques dans domaine universitaire : pas besoin d'être lus dans leur intégralité. (étrange, les éditions Eyrolles proposeraient des chapitres à la vente ?)
faire dans la simplicité.
Parler de numérique, c'est parler de numériser (sic... quid de la création originale en numérique alors ?)
aides du CNL pour numériser les livres (40.000 livres numérisés en France et consultables avec 1 million de livres disponibles en France).
Attaque contre Google et processus numérisation des livres sous droit.
raison garder.
Nos métiers vont complètement changer. Demandera à l'auteur une version traditionnelle ainsi qu'une version nouvelle.
Faire revenir à ce qui fait notre civilisation !


(11h) Jacques Toubon, auteur du rapport Création et Internet, rédigé dans une perspective économique.
que la chaîne de valeur soit équilibrée. retour sur conclusions du rapport. surtout extension loi Lang.
livre homothétique, le retour. formule très peu sûre de l'instruction fiscale pas retenue.
nécessité d'un texte spécifique. appel au Sénat pour la rédaction d'un texte.
réalité nouvelle de l'iPad. dangers des block-busters mis en avant par des plateformes de Majors (cf iTunes).
Livre et Yahourt même combat dans le cadre du prix unique selon Apple.
Prix unique : partout le même dans les librairies, mais variable selon les contenus. Combat de la diversité !
nécessité d'une stratégie européenne : cf attaque contre taux réduit pour Internet par la Commission européenne.
Dénonce attitude de colonisés par les Américains, qui ont déjà une avance insurmontable. danger pour nos oeuvres.
Europe plus capable d'être économiquement rentable ? Schéma d'aujourd'hui, que veut combattre M. Toubon.


(10h45) Benoît Bougerol, président du SLF aucune réticence sur livre numérique. lui-même anciennement ingénieur et féru informatique.
pas de critères interdisant vente de livres en France. importance du maillage. Accès dans les mêmes conditions pour tous au livre numérique.
égalité d'accès à la culture et moyens économiques, grande importance.
rappel de la lettre à F. Mitterrand sur le prix unique.
évocation et diversité des offres numériques (BD numérique, avec versions animées).
danger des "Prédateurs commerciaux" pour qui le livre est un produit d'appel.
TVA réduite - prix unique - outil commun : le HUB.


Mme Benamou professeur des universités
auteure étude sur modèle. intégration numérique complexe (normes standards, DRM)
dfficile d'extrapoler sur ce que sera l'avenir à partir d'aujourd'hui.
remise en cause du livre homothétique (au sens papier équivalent de l'ebook).
ebook va cannibaliser une partie des ventes papier. à prendre en compte.
librairie condition diversité culturelle, et numérique chamboule
numérique fonctionnalités nouvelles.


Alain Absire, president SGDL. distance avec univers du papier. dématérialisation des droits. question prix unique, au nom des auteurs.
indépendance, garantie de créer. retour sur les garanties qu'offre le livre numérique. diversité et conseil en librairie indépendante.
défiance face aux bouquets et autres propositions : extrême urgence à examiner ce point.
papier figé par stock, numérique insaisissable. aspirer à entente générale.


Introduction de Jacques Legendere sénateur UMP du Nord (Nord-Pas-de-Calais). présentation des rapports principaux. annonce des deux thèmes
premier point : quel avenir filière livre, fixer prix unique



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.