Quelle égalité entre femmes et hommes dans le secteur du livre ?

Clément Solym - 08.03.2018

Edition - Société - égalité hommes femmes - Observatoire égalités culture - édition livre femmes


Rapport annuel du ministère de la Culture, l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes propose sa dernière édition. Il cible strictement les secteurs de la Culture et de la Communication, comme il se doit. Et l’évolution en regard de 2017 n’est pas vraiment flagrante.


Wolverine vs. Wonder Woman (84/365)
(JD Hancock, CC BY 2.0)
 

 

Peu de femmes dans les postes de direction pour le monde culturel, faible présence dans l’art contemporain et l’audiovisuel : voilà les premiers constats que pose le rapport. Les professions culturelles tendent à se féminiser depuis 1990, mais le salaire reste toujours une bête noire. L’écart moyen est de 18 % dans les structures culturelles.

 

En revanche, l’édition peut se targuer d’être le secteur où la consécration artistique des femmes est la plus importante. 41 % des 108 lauréats entre 2010 et 2017 sont des femmes. Les prix Académie Goncourt (roman), Goncourt des lycéens, Renaudot (roman), Femina, Décembre, Interallié (roman français), Prix du roman Fnac, Prix des libraires, Médicis, Prix du livre Inter, Grand Prix RTL-Lire, Prix des lectrices de Elle, Prix des maisons de la presse ont été passés au crible pour obtenir cette information. 

 

A contrario, les jurés sont plus facilement masculins – 24 % de femmes en moyenne, examinant Académie Goncourt, Renaudot, Décembre, Interallié et Médicis. Le Femina étant exclusivement composé de femmes, il fait remonter à 34 % les statistiques.  

 

Pour ce qui touche aux établissements publics, La BnF, la BPl et le Centre national du livre figurent parmi les meilleurs élèves : aux postes de direction les plus élevés, on retrouve 57 % de femmes.
 

“Le masculin l’emporte sur le féminin” :
une règle de grammaire obsolète ?

 

Pour le CNL, passé au crible, on compte 60 % de présidentes et 54 % de femmes membres des différentes commissions de l’organisation, contre 41 et 50 % voilà trois ans. Or, l’Observatoire souligne que, dans son ensemble, « les femmes sont encore largement minoritaires dans les montants d’aides accordés ». 

 

Ainsi, sont analysées les aides du CNL aux auteurs et traducteurs :  

 


 

Dans les entreprises culturelles, la part de femmes en poste de direction dans les entreprises du livre — comprises dans l’ensemble des 100 plus grandes entreprises culturelles — est en revanche mauvaise. Seuls 18 % de femmes sont en responsabilité.

 

Si dans son ensemble, une certaine parité est respectée dans les secteurs culturels, le livre et la presse sont majoritairement féminins. Entre 2014 et 2016, on atteint dans le secteur du livre 64 % de femmes — contre 67 % en 2010/2012 et 66 % en 2008/2010. 
 

Pakistan Girl : une super héroïne qui vole
et promeut les droits des femmes

 

En se basant sur les données des auteurs affiliés à l’Agessa (datées de 2014), on trouve 1103 traducteurs, avec 68 % de traductrices, et un écart médian de revenus de 16 %. Pour les 2529 écrivains et auteurs d’œuvres dramatiques, la parité était parfaite en 2014, mais l’écart médian est désormais de 19 % en faveur des hommes.  Côté illustrateurs, 3898 personnes sont recensées, avec 42 % de femmes et un écart médian de 21 % pour les revenus. 

 

Pour la Maison des Artistes, 2169 illustrateurs sont comptabilisés avec 39 % de femmes et un écart médian de revenus de 23 % et pour les 668 dessinateurs, on retrouve 37 % de femmes avec 12 % d’écart. Il s’agit là, et c’est notable, du moins pire des écarts de revenus. 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.