Quelques gouttes de magie, dans un monde d'univers parallèles

Auteur invité - 08.06.2017

Edition - Les maisons - Shades Magic Schwab - voyages magie monde - Lumen éditions


C’est bien connu, les voyages forment la jeunesse… Et ce n’est pas Kali, la déesse de la destruction, comme de la transformation qui nous contredira. En Occident, la tradition littéraire des déplacements magiques débute avec l’Iliade et ses divinités. Surgir subitement à un endroit pour disparaître derechef, passer de l’Olympe aux plaines de Troie, voilà qui est tentant !


Black Monolith II
Denis Defreyne, CC BY 2.0
 

 

Dans la mythologie laponne, Jabme Akko, la mère des morts – une divinité rarement évoquée, semblable à Pluton –, règnait sur Jabme Abimo, monde dans lequel les âmes des défunts se réincarnaient, pour jouir de leurs droits. Les Lapons croyaient en effet à une forme de récompense post-mortem. Ainsi, c’est en reprenant possession d’un corps charnel que l’on accédait à la félicité.

Cependant, certains sorciers prétendaient pouvoir, de leur vivant, se transporter – spirituellement du moins –, dans le royaume des défunts. Leur voyage visait à obtenir les faveurs d’un mort, ou la guérison d’un malade. Pour ce faire, le magicien se plongeait dans une stase dont un autre sorcier devait l’aider à sortir. Mais une fois arrivé à Jabme Abimo, il en était réduit à un rôle de spectateur et de récepteur… À condition, bien sûr, que les autres morts acceptent sa visite et sa demande. Le voyage astral venait de prendre une tout autre dimension.

 

Sans magie apparente – et malgré quelques ratés –, Gilbert Gosseyn, le héros de Van Vogt, possède également ce pouvoir de téléportation à volonté. Ses voyages s’opèrent grâce à un second cerveau qui lui permet de « recalculer » la réalité. Mais avançons un peu dans le temps. Si l’on en revient aux sorciers, on se souvient que la capacité à « transplaner » chez Harry Potter avait fait des émules. Ce mode de déplacement fait ainsi disparaître toute forme d’évocation technologique.

 

Car les cas de Gosseyn et de Potter se recoupent bien dans ce que l’on appelle la psychokinèse, ou téléportation parapsychologique. Or, pour l’heure, l’unique téléportation qui soit scientifiquement avérée reste celle pratiquée par des chercheurs américains qui ont déplacé un atome de quelques millimètres. 

 

La magie, par son aspect poétique, semble alors une approche toute désignée pour évoquer cette capacité de déplacement, qui n’agit encore qu’au niveau quantique. Après tout, l’auteur Arthur C. Clarke disait bien que « toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie ».

 

Gouttes de magie et mondes parallèles
 

Dans son roman Shades of Magic, Victoria Schwab se confronte à son tour à ces questions et y apporte une nouvelle dimension. Car non seulement Kell – son héros – est en mesure de pratiquer une magie reposant sur la téléportation, mais il est surtout capable de se déplacer entre différents univers parallèles.

Et si cette idée fait écho à Stargate, où le sujet était déjà abordé, elle fait également penser au Monde des Ā de Van Vogt. En effet, Gilbert Gosseyn ne bascule-t-il pas dans d’autres réalités ? A une différence notable : Stargate s’appuie sur une porte des étoiles, très technologiques, et Gosseyn ne fait, finalement que se déplacer dans le système solaire.

 

C’est dans une cité de Londres bigarrée que Kell exerce ce pouvoir tant convoité : il est en effet un des rares privilégiés à avoir la capacité de transiter entre les différents mondes. Afin de s’y retrouver il leur a d’ailleurs attribué à chacun une couleur. Le sien est rouge, mais il y a aussi le gris, le blanc… et le légendaire noir.
 

[Extraits] Shades of magic - tome 1 de V.E. Schwab  


Son métier est de porter d’un Londres à l’autre des messages, que les puissants s’adressent, mais ne pourront jamais délivrer eux-mêmes. En temps normal, le prix d’un passage entre deux mondes lui coûte peu – seulement quelques gouttes de son sang, élément indispensable pour que la magie de ce voyage opère. 


 

Sauf que Kell est un peu collectionneur et profite de ses missions diplomatiques pour se livrer à un traffic d’objets entre les différents Londres. Le problème ? Il est formellement interdit de passer quoi que ce soit (hormis la correspondance) d’un univers à l’autre. Le jeune homme s’en moque bien, mais à défier certaines lois, et faire d’un pouvoir un passe-temps lucratif, Kell risque de s’exposer à de dangereuses conséquences…

Shades of Magic - Victoria Schwab - Editions Lumen - 9782371021167 -  15€




Commentaires

ASTROPHYSIQUE - DANS QUEL ORDRE FAUT IL LIRE IMPERATIVEMENT MES 16 ARTICLES.

Pour une bonne compréhension de tout ce que j’ai rédigé sur l’ASTROPHYSIQUE, il est vivement conseillé de lire dans un premier temps la rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL qui comporte 8 Articles numérotés de 1 à 8 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 1 : Théorie de l’Infini version Alain Mocchetti,

- 2 : IL existe une infinité de planètes habitées par de la vie organique – Démonstration par récurrence,

- 3 : Principe fondamental relatif aux Univers Multiples,

- 4 : Comment s’est formée la gigantesque Sphère de Plasma à l’Origine de notre Big Bang,

- 5 : Théorie de la Boucle version Alain Mocchetti – La boucle est elle bouclée ?

- 6 : Univers Parallèles – Définition,

- 7 : Combien y a-t-il de Vortex entre les Mondes Parallèles,

- 8 : Dans l’Univers, il existe 3 types de Vortex.

Dans un second temps lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) qui comporte 8 articles numérotés de 9 à 16 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 9 : Qu’est-ce qu’un Vortex Espace – Temps et un Trou de Ver ?

- 10 : Le Triangle des Bermudes cache t il un Vortex du type 1, 2, 3 ou 4 ?

- 11 : La dimension de l’Univers Généralisé est 6 - Démonstration,

- 12 : Définition simplifiée de l’Hyperespace,

- 13 : Comment voyager par Vortex d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,

- 14 : Comment voyager par Vortex Spatio – Temporel d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,

- 15 : Quels sont les voyages possibles dans l’Univers Généralisé ou Hyperespace,

- 16 : Astrophysique & Physique Nucléaire.

Pour lire les 2 rubriques ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL et ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1), se connecter au Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est mon Journal Scientifique, il est gratuit, donc bonne lecture et bonne compréhension des 16 Articles Scientifiques à lire IMPERATIVEMENT dans l’Ordre sous peine de mauvaise compréhension générale. Bientôt dans mon Journal Scientifique, vous pourrez lire 8 nouveaux Articles concernant l’Astrophysique numérotés de 17 à 24.

Il important de bien compiler et dissocier les Univers Multiples, les Univers Parallèles et l’Univers Généralisé dont la dimension est 6 pour ce dernier type d’Univers.

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
VIVONS NOUS DANS UN UNIVERS MULTIPLE (N = M = 1) OU DANS UN UNIVERS PARALLELE (M>1) ?

Avant de lire cet Article Scientifique le 17ème, il est impératif de lire dans l’ordre croissant (1 à 16) les Articles figurant dans ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL (Articles 1 à 8) et ensuite dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(1) (Articles 9 à 16). Les Récapitulatifs sont accessibles dans le Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est un Journal Scientifique gratuit.

Rappel de ce qu’est la Vecteur Position Spatio-Temporelle.

Soit CC un Corps céleste situé dans l’Univers Généralisé, nous avons V(CC) = (X, Y, Z, T, N, M), le Vecteur Position Spatio-Temporelle qui comprend 6 composantes qui nous ont amené à conclure que la Dimension de l’Univers Généralisé ou Hyperespace est 6. Je me propose de faire l’inventaire de ce que sont les 6 Composantes du Vecteur Position Spatio-Temporelle, à savoir :

- X : abscisse en Années Lumières al,

- Y : ordonnée en Années Lumières al,

- Z : cote en Années Lumières al,

- T : le temps exprimé en millions d’années Ma,

- N : indice de l’Univers Multiple égal à 1 pour ce qui concerne notre Univers Multiple auquel est rattaché éventuellement notre Univers Parallèle (M>1).

- M : indice de l’Univers Parallèle rattaché à l’Univers Multiple dont l’indice est égal à N.

N = 1 pour l’Univers Multiple dans lequel nous vivons ou auquel est rattaché notre Univers Parallèle (M>1).

Les coordonnées du corps céleste CC sont exprimées dans le Repère Héliocentrique (Repère de Copernic) (O, X, Y, Z)

O : origine du repère héliocentrique = centre d’inertie de notre Soleil,

OX, OY, OZ les 3 axes orthogonaux du repère héliocentrique dirigés vers 3 étoiles fixes de notre Univers qu’il soit Multiple ou Parallèle. Nous ne sommes pas en mesure présentement de savoir si nous vivons dans un Univers Multiple avec N = 1 ou si nous vivons dans un Univers Parallèle (M>1), la recherche scientifique nous dira à moyen terme ce qu’il en est.

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
CALCUL DE LA VITESSE MOYENNE D'EJECTION DU PLASMA DANS LE VIDE SIDERAL

Un groupe d'astronomes a découvert 7 galaxies parmi les plus lointaines connues, observées sur une période s'étendant entre 350 et 600 millions d'années après le Big Bang. L'une d'entre elles pourrait même détenir un record. Hubble la montre peut-être alors que le cosmos n'avait que 380 millions d'années.

Calcul de la vitesse moyenne d’éjection du plasma pendant les 380 premiers millions d’années :

V : Vitesse Moyenne avec V = D/T,

D : Distance parcourue par le plasma originel durant les 380 millions d’années qui ont suivi le Big Bang qui a été instantané t < 10 E-32 secondes,

T = 380 E+06 années = 380 E+06 X 365 X 24 X 3600 secondes = 1,20 E+16 secondes,

Ne connaissant pas D, il nous est impossible de calculer la Vitesse Moyenne d’Ejection du Plasma, mais cette Vitesse est SUPRALUMINIQUE (sans doute plusieurs milliers de fois la Vitesse de la Lumière qui est de 300000 km/s). Donc la Matière, non le PLASMA peut se déplacer à plusieurs fois la Vitesse de la Lumière, alors que la Mécanique de la Relativité d’Albert Einstein définit une Vitesse maximale de la Matière possible égale à la Vitesse de la Lumière. Plus la Vitesse est grande, plus la Masse de la Matière en mouvement se désagrège en devenant de l’Energie.

E = MC² avec C = la Vitesse de la Lumière qui est une Constante Universelle dans tous les Univers Multiples et les Univers Généralisés.

Suite dans une prochaine rubrique CALCUL DE LA VITESSE MOYENNE D'EJECTION DU PLASMA DANS LE VIDE SIDERAL.

Le présent Article va être publié 40 fois sur YouTube et 100 fois sur GOOGLE.

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
COMMENT VOYAGER PAR VORTEX SPATIO-TEMPOREL D'UN CORPS CELESTE INDICE 1 A UN CORPS CELESTE INDICE 3 ?

Le présent Article Scientifique relève de la Science – Fiction au jour d’aujourd’hui, peut être qu’un jour il deviendra Réalité. Soient 2 Corps Célestes CC1 et CC3, les Vecteurs position Spatio-Temporelle associés sont :

- V(CC1) = (X1, Y1, Z1, T1, 1 , 1) qui donne les coordonnées d’un lieu situé sut Terre dans notre Univers Multiple et dans notre Univers Parallèle (N, M) = (1, 1).

- V(CC3) = (X3, Y3, Z3, T3, 2, 2 ) qui donne la position du Corps Céleste CC3 dans l’Univers Parallèle indice 2 de son Univers Multiple indice 2, (N, M) = (2, 2).

Nous avons T1 = 0, T2 = + 20 Millions d’Années, T3 = - 40 Millions d’Années. Tous les Vortex empruntés sont du type Spatio-Temporel.

Un Seul Cheminement est Possible, dans un premier temps, nous voyageons par vortex spatio-temporel de (N, M) = (1, 1) à (N, M) = (2, 1) en reliant CC1 à CC2 en changeant d’Univers Multiples en faisant instantanément un bond dans le Futur de 20 Millions d’Années. Ensuite dans un second temps nous voyageons par vortex spatio-temporel de (N, M) = (2, 1) à (N, M) = (2,2) en passant de l’Univers Multiple indice 2 à son Univers Parallèle indice 2, ainsi nous relions le Corps Céleste CC2 à CC3 en voyageant instantanément dans le passé de 40 Millions d’Années.

La Scénario ci-dessus est purement Mathématique. L’inconvénient du Scénario, c’est qu’il n’y a pas de Panneaux Indicateurs dans les Vortex en particulier quand un Vortex donne accès à n Vortex.

Pour ce Scénario, nous supposons que nous voyageons dans le temps T, en dehors de son écoulement normal.

Pour Rappel, les Univers Multiples et les Univers Parallèles sont définis dans la Rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI (Univers Multiples) et dans la Rubrique UNIVERS PARALLELES – DEFINITION et sont facilement accessibles dans mon Journal Facebook Scientifique DAVID MOCCHETTI qui est gratuit. Allez à la Rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL Je vous souhaite une bonne lecture. Sinon allez à la Rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) et lisez l’article DEFINITION SIMPLIFIEE DE L’HYPERESPACE.

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Mets

alainmocchetti@sfr.fr

alainmmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
LES UNIVERS MULTIPLES SONT EN EXPANSION ACCELEREE.

L'accélération de l'expansion de l'Univers est le nom donné au phénomène qui voit la vitesse de fuite des galaxies par rapport à la Voie lactée augmenter au cours du temps. Ce phénomène a été mis en évidence en 1998 par deux équipes internationales, le Supernova Cosmology Project, mené par Saul Perlmutter, et le High-Z supernovae search team, mené par Adam Riess, ce qui leur vaudra l'obtention du prix Nobel de physique en 2011.

DECOUVERTE

La découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers a été faite en mesurant la distance de luminosité d'astres dont la magnitude absolue est supposée connue : les supernovas sont de ce type Ia. La relation entre distance de luminosité et décalage vers le rouge de ces objets permet de reconstituer l'histoire de l'expansion de l'Univers sur plusieurs milliards d'années, et de voir de la sorte si l'expansion de l'Univers accélère ou décélère avec le temps. L'accélération ou décélération de l'expansion correspond à l'évolution de la vitesse d'augmentation de la distance relative entre deux galaxies lointaines.

EXPLICATION

Dans un premier temps, je vais rappeler le Principe Fondamental de la Dynamique, qui dit qu’un Système Matériel (solide, liquide, gaz) est en accélération si il est soumis à des efforts constants (accélération constante) ou des efforts variables en intensité (accélération variable), la résultante des efforts agissant sur une Galaxie sera appelé POUSSEE GALACTIQUE. Les équations et les principes de la MECANIQUE GENERALE nous permettent d’écrire :

((GAMMA(SIGMA/Rg)M = (EFFORTS(SIGMA-BARRE SUR SIGMA))M (1)

((GAMMA(SIGMA/Rg)M = Torseur Dynamique du Système Matériel SIGMA dans son mouvement par rapport à Rg Repère Galiléen (nous choisirons le Repère Héliocentrique de Copernic qui est un Repère considéré Galiléen), Torseur défini en un point M de notre Univers Multiple.

Soit PG la Poussée Galactique qui est la RESULTANTE DYNAMIQUE (Résultante des Poussées Galactiques) , soit GA une Galaxie dans le voisinage de la Voie Lactée, nous pouvons écrire PG = MA X GAMMA(GA) (2) avec MA = Masse Totale de la Galaxiie.

(EFFORTS(SIGMA-BARRE SUR SIGMA)M

Torseur des Efforts Extérieurs agissant sur SIGMA exprimé au point M défini précédemment. Reste à savoir qu’est-ce qui génère cette POUSSEE GALACTIQUE qui éloigne toutes les Galaxies de la Voie Lactée. Les Scientifiques ont prouvé l’existence de l’ENERGIE NOIRE qui génère cette POUSSEE GALACTIQUE par le biais de la MATIERE NOIRE. Au jour d’aujourd’hui, nous connaissons pas la composition de la MATIERE NOIRE qui semble t il n’a pas une structure moléculaire ni atomique. Des expériences scientifiques ont été menées récemment dans la SSI pour étudier la MATIERE et l’ENERGIE NOIRES. Dans ce qui suit, je me permets de publier un extrait de WIKIPEDIA qui est une EUL (Encyclopédie Universelle en Ligne) :

CONSEQUENCES :

L'interprétation la plus simple de la découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers est qu'il existe dans l'Univers une forme d'énergie, traditionnellement appelée énergie noire (ou énergie sombre, traduction dans un cas comme dans l'autre du terme anglais dark energy) aux propriétés atypiques, puisque sa pression doit être négative. La nature exacte de cette énergie noire n'est pas connue à ce jour, mais plusieurs candidats possibles existent. Le plus simple d'entre eux est la constante cosmologique, mais il en existe d'autres comme la quintessence. Cependant, aucune détection directe de cette énergie ne semble envisageable à l'heure actuelle, seule son influence à très grande échelle étant mesurable.

EXPANSION DE L’UNIVERS implique ENERGIE NOIRE + MATIERE NOIRE (3)

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac +5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
MANUEL D'ASTROPHYSIQUE POUR DEBUTANTS REDIGE PAR ALAIN MOCCHETTI.

Je vous propose de faire un document dans lequel je mettrais un Sommaire et une Préface ainsi que les copies de mes 24 Articles que j’ai rédigé sur l’Astrophysique Je vous rappelle que je ne suis pas un Astrophysicien et que je n’ai lu aucun ouvrage sur cette grande discipline. J’ai tout simplement fait appel à mon Imagination. Cette Publication n’a pas de finalité pécunière, c’est pour cela qu’il n’y aura qu’un Manuel qui sera confié à ma propre personne. Pour mes Lecteurs fans d’Astrophysique, je vous renvoie à mon Journal Facebook DAVID MOCCHETTI et à mes publications sur Google, pour cette dernière il vous suffit de taper (alain mocchetti ingénieur) dans le Moteur de Recherche de Google. Pour une bonne compréhension de tout ce que j’ai rédigé sur l’ASTROPHYSIQUE, il est vivement conseillé de lire dans un premier temps sur le Mur du Journal Facebook DAVID MOCCHETTI la rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL qui comporte 8 Articles numérotés de 1 à 8 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 1 : Théorie de l’Infini version Alain Mocchetti,

- 2 : IL existe une infinité de planètes habitées par de la vie organique – Démonstration par récurrence,

- 3 : Principe fondamental relatif aux Univers Multiples,

- 4 : Comment s’est formée la gigantesque Sphère de Plasma à l’Origine de notre Big Bang,

- 5 : Théorie de la Boucle version Alain Mocchetti – La boucle est elle bouclée ?

- 6 : Univers Parallèles – Définition,

- 7 : Combien y a-t-il de Vortex entre les Mondes Parallèles,

- 8 : Dans l’Univers, il existe 3 types de Vortex.

Dans un second temps lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) qui comporte 8 articles numérotés de 9 à 16 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 9 : Qu’est-ce qu’un Vortex Espace – Temps et un Trou de Ver ?

- 10 : Le Triangle des Bermudes cache t il un Vortex du type 1, 2, 3 ou 4 ?

- 11 : La dimension de l’Univers Généralisé est 6 - Démonstration,

- 12 : Définition simplifiée de l’Hyperespace,

- 13 : Comment voyager par Vortex d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,

- 14 : Comment voyager par Vortex Spatio – Temporel d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,

- 15 : Quels sont les voyages possibles dans l’Univers Généralisé ou Hyperespace,

- 16 : Astrophysique & Physique Nucléaire.

Dans un troisième temps, lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (2) qui comporte 8 articles numérotés de 17 à 24 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 17 : Vivons nous dans un Univers Multiple (N= M=1) ou dans un Univers Parallèle (M>1),

- 18 : Si il y avait une infinité d’Univers Généralisés, qu’en serait il de la Dimension ?,

- 19 : Comment dissocier un Univers Parallèle (N=1, M=1, P>1) d’un Univers Généralisé (N>1) ?,

- 20 : Calcul de la Vitesse Moyenne d’Ejection du Plasma dans le Vide Sidéral,

- 21 : Les Univers Multiples sont en Expansion Accélérée,

- 22 : Manuel d’Astrophysique pour Débutants rédigé par Alain Mocchetti,

- 23 : Supernova et Sursaut Gamma – Définition,

- 24 : Conclusion Générale.

IMPORTANT :

Il important de bien compiler et dissocier les Univers Multiples, les Univers Parallèles et l’Univers Généralisé dont la dimension est 6 pour ce dernier type d’Univers.

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
MANUEL D'ASTROPHYSIQUE POUR DEBUTANTS REDIGE PAR ALAIN MOCCHETTI.

Je vous propose de faire un document dans lequel je mettrais un Sommaire et une Préface ainsi que les copies de mes 24 Articles que j’ai rédigé sur l’Astrophysique Je vous rappelle que je ne suis pas un Astrophysicien et que je n’ai lu aucun ouvrage sur cette grande discipline. J’ai tout simplement fait appel à mon Imagination. Cette Publication n’a pas de finalité pécunière, c’est pour cela qu’il n’y aura qu’un Manuel qui sera confié à ma propre personne. Pour mes Lecteurs fans d’Astrophysique, je vous renvoie à mon Journal Facebook DAVID MOCCHETTI et à mes publications sur Google, pour cette dernière il vous suffit de taper (alain mocchetti ingénieur) dans le Moteur de Recherche de Google. Pour une bonne compréhension de tout ce que j’ai rédigé sur l’ASTROPHYSIQUE, il est vivement conseillé de lire dans un premier temps sur le Mur du Journal Facebook DAVID MOCCHETTI la rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL qui comporte 8 Articles numérotés de 1 à 8 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 1 : Théorie de l’Infini version Alain Mocchetti,

- 2 : IL existe une infinité de planètes habitées par de la vie organique – Démonstration par récurrence,

- 3 : Principe fondamental relatif aux Univers Multiples,

- 4 : Comment s’est formée la gigantesque Sphère de Plasma à l’Origine de notre Big Bang,

- 5 : Théorie de la Boucle version Alain Mocchetti – La boucle est elle bouclée ?

- 6 : Univers Parallèles – Définition,

- 7 : Combien y a-t-il de Vortex entre les Mondes Parallèles,

- 8 : Dans l’Univers, il existe 3 types de Vortex.

Dans un second temps lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) qui comporte 8 articles numérotés de 9 à 16 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 9 : Qu’est-ce qu’un Vortex Espace – Temps et un Trou de Ver ?

- 10 : Le Triangle des Bermudes cache t il un Vortex du type 1, 2, 3 ou 4 ?

- 11 : La dimension de l’Univers Généralisé est 6 - Démonstration,

- 12 : Définition simplifiée de l’Hyperespace,

- 13 : Comment voyager par Vortex d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,

- 14 : Comment voyager par Vortex Spatio – Temporel d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,

- 15 : Quels sont les voyages possibles dans l’Univers Généralisé ou Hyperespace,

- 16 : Astrophysique & Physique Nucléaire.

Dans un troisième temps, lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (2) qui comporte 8 articles numérotés de 17 à 24 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :

- 17 : Vivons nous dans un Univers Multiple (N= M=1) ou dans un Univers Parallèle (M>1),

- 18 : Si il y avait une infinité d’Univers Généralisés, qu’en serait il de la Dimension ?,

- 19 : Comment dissocier un Univers Parallèle (N=1, M=1, P>1) d’un Univers Généralisé (N>1) ?,

- 20 : Calcul de la Vitesse Moyenne d’Ejection du Plasma dans le Vide Sidéral,

- 21 : Les Univers Multiples sont en Expansion Accélérée,

- 22 : Manuel d’Astrophysique pour Débutants rédigé par Alain Mocchetti,

- 23 : Supernova et Sursaut Gamma – Définition,

- 24 : Conclusion Générale.

IMPORTANT :

Il important de bien compiler et dissocier les Univers Multiples, les Univers Parallèles et l’Univers Généralisé dont la dimension est 6 pour ce dernier type d’Univers.

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti
COMBIEN Y A T IL DE VORTEX ENTRE LES MONDES PATALLELES ?

Rappel de ce que sont les Univers Parallèles :

Pour commencer, il y a lieu de redéfinir ce que sont les Univers Multiples et les Univers Parallèles. Les Univers Multiples sont cote à cote, alors que les Univers Parallèles sont superposés. Il y a une infinité d’Univers Multiples et il en est de même pour les Univers Parallèles. Si à chaque Univers Multiple, correspond un ou plusieurs Univers Parallèles, voir une infinité d’Univers Parallèles, nous nous trouvons dans un Espace à 5 dimensions : espace (3 dimensions), indice de l’Univers Parallèle numéroté de 1 à n (1 dimension) et enfin le temps (1 dimension). Comment communiquent les Univers Parallèles entre eux, eh bien il y a des passages, des vortex pour passer d’un Univers Parallèle à un autre, les vortex sont en quantité finie, les Univers Parallèles peuvent être totalement différents les uns des autres et abriter des formes de vies différentes (VIE SOUS AUTRE FORME). Pour les Chercheurs, il faut localiser un ou plusieurs vortex, les étudier et mesurer la matière qui transite d’un Univers Parallèle à notre Univers (protons, neutrons, électrons, antimatière). Si tel est le cas, les Scientifiques auront démontré la présence de Mondes Parallèles. Ce serait une découverte sans précédent pour l’Astrophysique et l’Astronomie. Ce serait plus facile de voyager si compatibilité d’un Univers Parallèle à un autre (distance courte à parcourir) que de voyager d’un univers Multiple vers un autre (plusieurs millions d’année lumière al). Même au sein de notre Univers Multiple, il est quasiment impossible de rallier la Voie Lactée à une autre galaxie. Suite dans une prochaine rubrique UNIVERS PARALLELES – DEFINITION. Le présent article va être diffusé sur mon Journal Facebook DAVID MOCCHETTI, sur YouTube et Google.

Deux cas de figure existe :

- Il y a un nombre fini d’Univers Parallèles avec le nôtre (1),

- Il y a un nombre infini d’Univers Parallèles avec le nôtre (2).

Dans le premier cas (1), il y a un nombre fini de vortex qui permettent de rallier notre Univers (Parallèle) aux autres Univers Parallèles.

Dans le deuxième cas (2), il y a plusieurs Niveaux de Vortex :

- Niveau 1,

- Niveau 2,

- Niveau 3,

- Niveau n,

Un Niveau 1 de Vortex donne accès à un Niveau 2 de n Vortex qui chacun d’eux donnent accès à un Niveau 3 de m Vortex, ainsi on pousse le raisonnement à l’INFINI et nous avons résolu la cas (2). Il faut savoir que des Scientifiques ont découvert le passage d’AntiMatière à un Vortex de Niveau 1. Ils ont ainsi prouvé que les Mondes ou Univers Parallèles existent bien. Suite dans une prochaine Rubrique COMBIEN Y A T IL DE VORTEX ENTRE LES MONDES PATALLELES ?

Alain Mocchetti

Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes

Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)

UFR Sciences de Metz

alainmocchetti@sfr.fr

alainmocchetti@gmail.com

@AlainMocchetti

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.