Quelques livres à lire avant et pendant un voyage au Canada

Partenaire - 02.04.2019

Edition - International - livres voyage Canada - découvrir Canada Québec - destination littérature Canada


Beaucoup d’amateurs de voyage aiment explorer la culture du pays dans lequel ils se rendent plus en profondeur avant de partir, mais aussi pendant le voyage. Quoi de mieux, pour cela, que de lire les grands classiques de la littérature locale ? Sans effort et avec le plaisir de découvrir des auteurs que vous ne connaissiez pas, vous pourrez parcourir ainsi l’histoire du pays et entrer dans une intimité sociale qu’un simple séjour touristique ne vous permet même pas d’effleurer.


montreal2 (1 sur 1)
Montréal - Alexis Gravel, CC BY ND 2.0

 

Aujourd’hui, partons à la découverte de l’un des plus grands pays du monde, le Canada à travers quelques grands livres.
 

Voyages au Canada, de Jacques Cartier


Jacques Cartier est généralement reconnu comme l’explorateur ayant découvert le Canada en 1535. En réalité, il a seulement exploré la région du Québec, mais nous lui devons tout de même la première cartographie du golfe et du fleuve du Saint-Laurent. De tous ces voyages en Amérique, il en a tiré un récit passionnant : Voyages au Canada.

Ce livre est tout de même à réserver aux plus curieux d’entre vous, car ce genre de lecture n’est pas toujours très facile ni même agréable. Elle peut même sembler parfois technique. En revanche, c’est une bonne introduction à l’histoire moderne du Canada et ce livre amènera sans doute le lecteur à s’ouvrir sur la difficile situation des peuples autochtones canadiens depuis la découverte du pays.
 

Croc-Blanc, de Jack London


On ne présente plus le plus célèbre des livres de l’auteur américain mondialement connu Jack London. Le plus surprenant dans ce roman, c’est que l’auteur y donne de longues descriptions très sensibles du Grand Nord canadien, alors qu’il n’y a passé qu’une seule année de sa vie, étant lui-même originaire de Californie. Le livre a été plusieurs fois adapté au cinéma et il est devenu un incontournable de la littérature nord-américaine dès sa sortie.

Si aujourd’hui il est très facile de voyager et que se rendre au Canada ne demande plus qu’un billet d’avion et une autorisation de voyage électronique Canada, Croc-Blanc vous fera frissonner en vous ramenant à l’époque des voyageurs, des nomades et des explorateurs. Quand une simple tempête de neige que vous n’aviez pas su voir venir pouvait vous coûter la vie et qu’il fallait des mois à pied pour traverser les étendues infinies du Canada.


Maria Chapdelaine, de Louis Hémon

 

Voici le premier roman de cette liste qui a été écrit et publié en Français en 1913. C’est l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature québécoise et il est indispensable de le lire pour comprendre l’histoire récente du pays et l’impact singulier que la culture et la langue française ont eu sur son destin.

Effectivement, la vie des francophones au Canada n’a pas toujours été facile et la question du bilinguisme soulève encore de houleux débats dans le pays. Maria Chapdelaine raconte l’histoire d’une famille de colons et le destin de leur fille quand elle doit choisir entre la liberté des grands espaces, la vie confortable aux États-Unis et la vie de colon. Après sa parution, le livre a souvent été utilisé, sans l’aval de son auteur, comme un argument de propagande pour convaincre les francophones de résister et d’imposer le plus possible leur culture dans l’espace public. Un comportement qui leur est aujourd’hui parfois reproché.
 

Bizango, de Stanley Péan


Stanley Péan est un auteur québécois originaire d’Haïti et son dernier roman publié est Bizango, un roman noir qui parle justement de la communauté haïtienne de Montréal. Ce livre est une formidable occasion pour le lecteur de gratter sous le vernis que l’on prend souvent soin de présenter au tourisme. La communauté haïtienne, de par son appartenance à la francophonie, comme le Québec, est particulièrement présente au Québec.

La situation de certains de ses membres n’est pas pour autant très facile, ce qui crée parfois un îlot au cœur même d’un Québec qui se sent souvent bien seul, comme un îlot au milieu de l’Amérique. Une mise en abyme fascinante qui révèle beaucoup sur le Québec.
 

Le tueur aveugle, de Margaret Atwood


Publié en 2000 (trad. Michèle Albaret-Maatsch), ce livre est rapidement devenu un best-seller mondial et l’un des livres canadiens les plus connus du monde. Margaret Atwood est une Canadienne anglophone et elle signe un roman puissant dans lequel une vieille femme se plonge dans ses souvenirs pour tenter de comprendre le suicide de sa sœur près de 60 ans plus tôt.

Ce livre nous permet de finir cette liste avec un roman anglophone qui n’explore pas tant les beautés sauvages du Canada, son histoire ou ses difficultés sociales, mais qui expose avec brio tout le talent artistique et culturel de ce pays qui n’a rien à envier à ses voisins des États-Unis ou à ses lointains cousins français.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.