Qui aurait voulu tuer Pablo Neruda ?

Clément Solym - 13.05.2011

Edition - Société - mort - pablo - neruda


Le cancer de la prostate n'aurait finalement pas eu raison du prix Nobel de littérature, Pablo Neruda. L'auteur chilien avait un assistant, Manuel Araya. Ce dernier vient de faire une série de révélations sur la mort du poète...

Alors qu'il était hospitalisé dans la clinique Santa Maria à Santiago du Chili, ou plutôt détenu, avant son départ en exil pour le Mexique, le poète Pablo Neruda aurait tout bonnement été assassiné par les troupes de Pinochet, dévoile l'assistant.


Le 23 septembre 1973, âgé de 69 ans, et douze jours à peine après l'arrivée au pouvoir d'Augusto Pinochet, le poète aurait donc été assassiné. Il est vrai qu'en renversant le pouvoir de Salvador Allende, ami de Neruda, Pinochet aurait eu tout intérêt à faire taire des contradicteurs.

D'autant que le président mexicain de l'époque, Luis Echeverria, avait mis à sa disposition un avion, pour lui permettre de quitter plus simplement le pays. Pour Manuel Araya, l'ordre de tuer le poète était venu directement de Pinochet : « Pablo Neruda disposait d'une grande influence dans le monde. Il voulait appeler les intellectuels et les présidents du monde à l'aider dans sa volonté de restaurer la démocratie dans le monde. »

Des révélations qui ont fait l'effet d'une bombe, immédiatement contestée par la Fondation Pablo Neruda, estimant qu'il n'existe absolument aucune preuve de ce qu'avance l'assistant de Neruda. Et de confirmer la version officielle du cancer de la prostate, en réclamant que l'on se fie plutôt à des témoignages sérieux et crédibles de personnes qui ont connu et suivi Neruda dans les derniers jours de sa vie.

Plutôt qu'à celui de l'homme qui fut son chauffeur.

L'affaire ne s'arrêtera probablement pas là.

(via El Tiempo)