medias

Rachat de Darty : l’offre formelle de la Fnac officiellement déposée

Joséphine Leroy - 19.05.2016

Edition - Fnac Darty Conforama rachat - Fnac économie rachat - Fnac distribution


Fin avril, après une guerre sans merci que s’étaient livrée les groupes Darty et Conforama, la Fnac avait remporté les enchères. C’est maintenant officiel : le groupe de distribution a déposé sa dernière offre d’achat aux actionnaires de Darty. La force de proposition du groupe tient en un chiffre : plus d’un milliard d’euros. 

 

Last night I saw a ghost

(Julien B. . / CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

La Fnac a publié des documents, à destination des actionnaires, contenant les détails de sa proposition. L’offre du groupe atteint les 170 pence par action et prévoit une alternative partielle en actions qui permettrait aux actionnaires de Darty d’obtenir une action Fnac pour 25 titres Darty détenus. Un subtil échange de procédés avec les actionnaires qui a toutefois bien évolué puisque la Fnac avait originellement prévu un rachat par échange d’actions sur la base d’un titre Fnac pour 27 actions Darty et proposait 154 pence par action Darty. 

 

Le groupe d’électroménager aura fait monter les enchères jusqu’au bout. La Fnac, qui s’était précédemment vantée d’avoir obtenu le soutien de nombreux actionnaires (l’équivalent de 52,16 % du capital), donne au groupe Darty la possibilité d’accepter l’offre jusqu’au 15 juillet, délai qui pourrait être rallongé si besoin est. Grâce à l’engagement irrévocable d’actionnaires, la Fnac a pu déposer son offre formelle.

 

Pour ce faire, elle demandait, fin avril, sous forme de garantie, 51,84 % des titres Darty. Le porte-parole de Darty n’a pas apporté d’information supplémentaire. 

 

Après avoir éliminé son concurrent, il faut donc encore finaliser l’achat. Et si la Fnac, comme ce sera très probablement le cas, acquiert finalement Darty, la question que se posent les salariés est celle du maintien des emplois.

 

Au début du mois, le groupe de distribution s’était séparé de son SAV au profit d’un nouveau prestataire. Un délégué Unsa, Daniel Skimoski, s’en inquiétait : « La Fnac a mis plus d’un milliard sur la table. Il faut donc qu’elle fasse des économies ailleurs. [...] Ça commence avec nous. Mais à mon avis, d’autres services vont suivre », alertait-il. Une fausse interprétation, selon le groupe, qui promettait des ajustements. Ce qui n’empêche pas les salariés de craindre une « situation de surendettement des deux enseignes Fnac et Darty », ainsi qu’une vague de plans sociaux en cas d’échec de la stratégie Fnac.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.