Rafi Mohammed, l'homme qui veut faire payer plus cher les livres

Clément Solym - 17.08.2010

Edition - Economie - stratégie - prix - expert


Rafi Mohammed n’est pas n’importe quel consultant économique. Spécialiste des prix, les entreprises font appel à lui sur les stratégies à mettre en place en termes de tarifs. Interviewé par Publishing Perspectives, l’homme propose une politique décomplexée de hausse du prix du livre. Non, vraiment, un expert pas comme les autres.

Le 1 % logement du livre

Et pas n’importe quel prix. Une augmentation généralisée d’1% suffirait à inscrire de grands changements dans les marges de profits de nombreuses entreprises. Un argument qu’il a largement développé dans son livre The 1% Windfall.

Pourtant, c’est bien à une politique de réduction tarifaire que l’industrie se livre globalement. Mais l’homme estime que le salut du livre viendrait tant de ce pourcentage supplémentaire que d’une politique d’élasticité du prix.


Mais si Mohammed invite à augmenter le prix de ceux qui se vendent pour augmenter les recettes, l’homme n’insiste pas pour que l’inverse qui consisterait à mettre en avant des livres en début de carrière à prix réduit ait lieu. Cette vision hétérodoxe de la loi de la rareté part du principe que le livre n’est pas un produit comme les autres. On ne peut que lui donner raison, mais le stratège des prix estime que si « les livres possèdent une haute valeur intrinsèque le prix devrait le révéler ».

Pourtant, sans analyser les spécificités du marché du livre, Rafi Mohammed applique sa théorie selon laquelle toute entreprise pratiquant une hausse de 1 % et profitant d'une demande constante obtient un profit augmenté de 11 %.