Random House attaque OR Books pour Fifty Shades of Louisa May

Clément Solym - 04.10.2012

Edition - International - fifty shades of grey - louisa may alcott - random house


Une nouvelle version, très parodique, de Fisty Shades of Grey était publiée il y a quelques temps par OR Books, sous le nom de Fifty Shades of Louisa May, imaginant l'écrivaine américaine Louisa May Alcott (Les quatre filles du Docteur March) ayant lu ce livre érotique et rédigeant le sien dans la foulée.

 

 

 

 

Outre une parodie piquante et osée, OR Books n'en était pas resté là puisque la maison avait lancé une opération très particulière : en échange d'une copie de Fifty Shades of Grey, la maison offrait à ses lecteurs une copie gratuite de Fifty Shades of Louisa May.

 

« L'avocat avait contacté OR Books au sujet de la couverture du livre de Fifty Shades of Louisa May, leur suggérant de la modifier. Ils ont aussi demandé à ce qu'OR Books s'abstiennent d'utiliser des couvertures de Fifty Shades of Grey dans leurs usages promotionnels. La question ne portait pas sur la parodie, mais sur l'utilisation du design de couverture dans le but d'aider à la promotion », explique Paul Bogaards, directeur général de la publicité de Knopf Doubleday Publishing Group, par mail à GalleyCat.

 

Et John Oakes, cofondateur d'OR Books, d'ajouter : «Je ne suis pas sûr que vous puissiez publier une parodie sans qu'elle ait un lien étroit avec la couverture originelle : même quand nous nous sommes moqués de la pauvre Sarah Palin et de son autobiographie, ni elle ni Harper n'ont envoyé d'avocat ».