Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Random House demande à Google de bannir Mega de ses résultats de recherche

Julien Helmlinger - 02.12.2013

Edition - Justice - Kim Dotcom - Piratage - Mega


Voilà près de deux ans que le site Megaupload a été fermé par le FBI et que son fondateur Kim Dotcom et ses associés ont été arrêtés au cours d'une vaste opération de police, en Nouvelle-Zélande, au début 2012. Et désormais, tandis que le gouvernement des États-Unis aimerait mettre la main sur ceux qu'ils accusent de « Mega Conspiracy », la procédure traîne. Un nouveau report d'audition vient d'être confirmé par la North Shore District Court.

 

 

CC by 2.0 par sam_churchill

 

 

Aujourd'hui Kim Dotcom ainsi que Finn Batato, Mathias Ortmann et Bram van der Kolk, arrêtés en janvier 2012, se trouvent toujours en Nouvelle-Zélande. Afin que le groupe soit jugé pour violation de copyright, racket, blanchiment d'argent et autres délits par les Etats-Unis, il faut encore que l'extradition soit un succès malgré son embourbement, en raison notamment d'allégations d'espionnage illégal à l'encontre de Dotcom.

 

Les autorités américaines doivent en conséquence s'armer de patience tandis que l'audience d'extradition, déjà retardée à plusieurs reprises, plus dernièrement annoncée pour le 21 novembre, a encore été retardé au mois d'avril 2014 et déplacé vers la Auckland District Court, selon 3News. 

 

Tandis que les Etats-Unis estiment que les activités criminelles du groupe leur auraient permis d'amasser quelque 175 millions de dollars, Dotcom nie toujours toute culpabilité et a lancé sa nouvelle plateforme sans passer par les serveurs basés sur le sol américain, simplement nommée Mega.

 

L'éditeur Random House a sollicité dernièrement Google afin de retirer la page d'accueil de la plateforme Mega du moteur de recherche, en la considérant comme une infraction, mais la firme de la Silicon Valley n'a pas accédé à la requête. Si, selon l'éditeur, la plateforme violerait les droits d'auteurs sur plusieurs de ses titres, dont le Carrie de Stephen King, les liens vers d'éventuelles versions pirates ne figurent évidemment pas sur la page d'accueil de Mega.