Random House Mondadori dans le giron de Bertelsmann

Clément Solym - 06.11.2012

Edition - International - Random House Mondadori - Silvio Berlusconi - Bertelsman


Pour la coquette somme de 54,5 millions €, Berlusconi va donc se séparer de sa filiale espagnole, Random House Mondadori, et ce, peu de temps après que les groupes Bertelsmann et Pearson ont annoncé la fusion prochaine de leurs entités éditoriales. Penguin et Random House ne feront plus qu'un, à compter de la mi-2012, si l'autorité de la concurrence y consent, bien entendu.

 

 

Módulo de Random House Mondadori en la feria del libro Monterrey 2009

Stand Random House Mondadori à la foire du livre de Monterrey, en 2009

bbriceno, (CC BY 2.0)

 

 

Random House Mondadori étiat une joint-venture, contrôlée côté italien par la holding familiale de Silvio Berlusconi, Arnoldo Mondadori Editore, et Bertelsman de l'autre, à 50/50. Avec un chiffre d'affaires consolidé de 110,3 millions € pour l'exercice 2011, la société va d'ailleurs plutôt bien. 

 

Elle fut fondée en 2001, et restera basée à Barcelone, avec Núria Cabutí en tant que PDG. Mais ce rachat démontre bien que la fusion de Penguin et Random House est en cours, puisque Bertelsmann détiendra 100 % du capital. La filiale sera pleinement intégrée au futur partenariat unissant les deux groupes, et sa dénomination sociale sera modifiée dans un futur proche, pour mieux coller avec l'actualité de 2013.

 

Les postes et structures organisationnelles de l'Espagne, de l'Argentine, du Mexique, de la Colombie ou encore du Chili et de l'Uruguay seront maintenus, a assuré Cabutí, de même que les lignes éditoriales et les programmes de parution. 

 

Thomas Rabe, PDG de Bertelsman, affirme que ce rachat constitue la meilleure opportunité pour son groupe de consolider sa position sur le marché de langue espagnole, mais également dans toute l'Amérique latine. Et de saluer le partenaire ancien, Mondadori, pour le travail accompli. Il reste par ailleurs « convaincu du potentiel créatif et économique de l'industrie du livre », d'autant plus que le marché hispanophone se développe sur le continent américain. 

 

De son côté, Markus Dohle, PDG de Random House, salue le travail de Núria Cabutí qui « a inculqué une culture d'entreprise et un niveau d'excellence chez Random House Mondadori, qui est une base idéale » pour devenir leader dans l'édition de livres numériques en espagnol. Les autorités de la concurrence espagnole doivent encore se prononcer sur ce rachat, et donner leur accord, avant que le projet ne soit définitivement entériné. 

 

Parmi les auteurs du groupe, on compte Ildefonso Falcones, Isabel Allende, John Grisham, Umberto Eco et lauréat du prix Nobel Gabriel García Márquez, JM Coetzee, Orhan Pamuk, V.S. Naipaul et Doris Lessing. La maison publie des fictions pour adultes et enfants, des documentaires, et des livres numériques, au travers des filiales Plaza & Janés, Grijalbo, Lumen, Mondadori, et Sudamericana. 

 

En outre, une collaboration avec le groupe américain Knopf Doubleday assure la diffusion, sous le label Vintage, des titres de Mondadori.