Raphaël Keller en charge des industries culturelles chez Montebourg

Nicolas Gary - 07.09.2013

Edition - Société - Raphaël Keller - Arnaud Montebourg - industries culturelles


Le premier rapporteur de la mission Lescure, Raphaël Keller vient officiellement de rejoindre le ministère du Redressement productif. Le fonctionnaire du ministère de la Culture sera en charge des industries culturelles et c'est désormais aux côtés d'Arnaud Montebourg qu'on le retrouvera.

 

 

 

 

« M. Raphaël Keller est nommé conseiller en charge des industries culturelles et des filières d'avenir au cabinet du ministre du redressement productif à compter du 1er septembre 2013 », indique le Journal officiel, dans son édition du 30 août. 

  

Le juriste Benoît Tabaka avait relevé l'information en milieu de semaine. 

 

 

Keller avait été particulièrement remarqué à l'occasion de l'audition de Nicolas Seydoux, le patron des cinémas Gaumont et de l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle, dans le cadre de la mission. Numerama avait relevé cette intervention, soulignant la défense du domaine public et l'allongement du droit d'auteur par Keller :  

cette durée de protection après la mort de l'auteur n'a cessé de s'allonger pour atteindre aujourd'hui 70 ans, et des négociations sont en cours pour le porter à 100 ans. Et chaque extension réduit le domaine public

.../...

Qui bénéficie de cette évolution, quel est le sens de cette évolution, et est-ce que cette protection apparemment sans fin n'apparaît pas comme la protection d'une rente ? Est-ce qu'il ne vaudrait mieux pas se concentrer sur une durée de protection plus courte, par exemple en échange d'une protection accrue ? 

 

Les industries culturelles, Arnaud Montebourg les avait souvent abordées du point de vue du passage au numérique, évoquant, dès 2011, la nécessité d'une régulation dans la diffusion sur Internet. « "Je suis pour qu'on protège les créateurs et les artistes. Et je suis pour qu'il y ait une industrie culturelle française qui gagne de l'argent. C'est pourquoi je ne suis pas hostile à une régulation de la consommation de produits musicaux. J'ai toujours été très inquiet au sujet de notre industrie cinématographique qui, si elle n'avait pas été protégée, aurait subi le même sort que l'industrie cinématographique italienne : la disparition. » (via Le Monde

 

L'une de ses premières interventions en tant que ministre avait cependant été d'inaugurer l'ouverture d'un entrepôt Amazon à Chalon, avec cette petite phrase de bienvenue : : « Je veux remercier Amazon pour son implantation en Bourgogne du Sud. Un territoire que je connais un peu, même bien. »

 

Une autre personne de la mission Lescure, Juliette Mant, avait, peu après la remise du rapport, rejoint le cabinet de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.