Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Raphaël Meltz fait l'historique des offenses au chef de l'Etat

Clément Solym - 07.03.2012

Edition - Librairies - raphael - meltz - voyou


Le journaliste et écrivain Raphaël Meltz vient de publier aux éditions Robert Laffont De voyou à pov' con - Les offenses au chef de l'Etat de Jules Grévy à Nicolas Sarkozy (285 pages, 19 €). C'est certainement de saison que de donner dans l'essai politique mais l'entrée choisie par l'écrivain a le mérite d'être des plus novatrices.

 

L'insulte au chef de la République ainsi que son traitement par les autorités compétentes permet d'entrer dans le fonctionnement de plus d'un siècle de notre jeune république. Et le moyen, s'il paraît petit, est au contraire pertinent pour faire ressortir la direction donnée par chaque locataire de l'Elysée.

 

meltz  

 

Enjeu premier, la destinée de l'article 26 de la loi du 29 juillet 1881 qui punit l'acte d'offenser un président en exercice. Si certains voient dans la création de cet article un retour du concept de crime de lèse-majesté, d'autres préfèrent y lire la nécessité de préserver intacte la stature du dirigeant du pays.

 

Mais, au cours des décennies passées, l'article fut diversement appliqué. On le crut même enterré par Valéry Giscard d'Estaing qui déclara en 1974  qu'il n'intenterait pas d'action en justice même si on faisait à son encontre des attaques ad hominem. Or, en 2007, voilà que Nicolas Sarkozy a donné une seconde jeunesse au texte en le remettant en pratique.