Rare : des oeuvres de Shakespeare retrouvées sur une île d’Ecosse

Joséphine Leroy - 07.04.2016

Edition - International - Shakespeare folio collection - patrimoine classique


400 ans après la mort de Shakespeare, le 23 avril 1616, un des premiers exemplaires d'une collection rare de ses textes réapparaît comme par enchantement. 36 pièces publiées en 1623 se trouvent dans la collection First Folio. Le First Folio en question a été retrouvé dans l’île de Bute, en Ecosse.

 

Shakespeare's First Folio

(Caro Wallis / CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

First Folio est le nom donné à une collection réunissant 36 pièces publiées en 1623. Jusqu’ici, seulement 233 exemplaires de la collection ont survécu, ce qui fait de ce First Folio l’un des ouvrages les plus précieux au monde. 


Emma Smith, une professeure spécialiste de Shakespeare, a authentifié le volume. Elle l’a formellement identifié comme appartenant à Isaac Reed, un éditeur qui travaillait à Londres au XVIIIe siècle. « Une lettre d’Isaac Reed montre qu’il a acquis le Folio en 1786 et les archives montrent qu’il a été vendu peu de temps après sa mort en 1807 à un dénommé “JV” pour 38 £. », éclaire-t-elle. 

 

Ce mois-ci, la professeure Smith a publié Shakespeare’s First Folio : Four Centuries of an Iconic Book aux éditions Oxford University Press. Dans ce livre, elle revient sur les événements qui ont conduit à la publication du First Folio, sept ans après la mort de Shakespeare : « Le réel intérêt du First Folio c’est que, sans lui, nous n’aurions pas la moitié des pièces de Shakespeare dont nous disposons aujourd’hui, dont Macbeth, La Tempête ou Comme il vous plaira. »

 

« Sans tous ces textes, nous n’aurions pas le même regard sur Shakespeare, et son héritage serait très différent sans la publication du Folio », ajoute-t-elle. 

 

 

 

L’année 2016 sera celle de la commémoration de la mort d’un des plus célèbres écrivains au monde. L’occasion de relire les textes, comme l’espère Emma Smith : « Quand on pense à Shakespeare, on pense surtout au montage de ses pièces sur scène. Mais l’écrit et le First Folio sont centraux dans notre compréhension de Shakespeare. J’espère que l’anniversaire de sa mort donnera envie aux gens de se replonger dans ses textes. » 

 

Le Folio serait la première découverte importante de la collection de Bute, à Mount Stuart. La collection a débuté il y a plus de 600 ans et comprend des œuvres marquantes de Grande-Bretagne. Dans les trouvailles, on trouve des portraits datant du XVIIIe et XIXe siècle, des chefs-d’œuvre italiens du XVIe siècle, ainsi que des œuvres hollandaises ou flamandes d’exception. 

 

Cette redécouverte inespérée pourrait être un tremplin touristique pour l’île, comme le souligne Alice Martin : « Nous ne sommes qu’à 90 minutes de Glasgow et nous souhaitons que le Mount Stuart et l’île de Bute dans son ensemble deviennent des destinations de charme. »

 

Le public peut avoir accès au First Folio jusqu’au 30 octobre. 

 

(via Heritage Daily