Rattrapage scolaire pendant les vacances, la question fait débat

Clément Solym - 30.06.2009

Edition - Société - vacances - rattrapage - scolaire


Les vacances approchent et la question de l'école ouverte pendant celles-ci fait débat. Le ministère a mis en place plusieurs formules : des stages d'anglais, des remises à niveau pour les CM1 et CM2, terminales, des préparations à l'enseignement supérieur pour les bacheliers.

Les points de dissension ne viennent pas des formules proposées mais de l'idée en elle-même. est-il bon pour les enfants de travailler pendant les vacances ? Est-ce que cela leur sera vraiment profitable ?

Le SNUipp-FSU (syndicat des professeurs des écoles) estime que « les formules de stages de remise à niveau pendant les vacances d'été proposées par le gouvernement ne sont pas la bonne formule pour venir à bout des difficultés scolaires ». Et ajoute « Les enfants en difficulté scolaire ont besoin de prendre des vacances comme les autres et il faut traiter les difficultés sur le temps de classe en donnant aux enseignants les moyens ».

Michel Richard a déclaré à l'AFP que le SNPDEN (syndicat des chefs d'établissements) « n'est pas hostile à l'idée de l'école après l'école, car cela évite parfois aux jeunes d'être livrés à eux-mêmes » mais rappelle qu'il faut penser au « coût des personnels enseignants et ceux rattachés aux collectivités locales ».

Les parents d'élèves de la FCPE sont eux plus tranchés : « Nous sommes contre toute forme d'apprentissage et d'acquisition de compétences en dehors de l'école. Nous ne pouvons accepter l'école en dehors de l'école ». L'autre grande fédération de parents d'élèves la PEEP déclare : « Nous sommes favorables à ces dispositifs, comme les stages d'anglais, dans la mesure où ils profitent aux familles n'ayant pas des revenus importants et qui ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l'étranger ».