Ravalement des universités parisiennes : 226 millions €

Clément Solym - 24.07.2009

Edition - Société - ravalement - universités - parisiennes


Après l'annonce de ce matin, qui mettra 20 millions € de plus dans les enveloppes prévues pour les établissements d'enseignement du supérieur, Valérie Pécresse a également fait part de son envie de nettoyer un peu les facs parisiennes, avec une nouvelle dotation de 226 millions €.

Ainsi, invitée sur Europe 1, où elle a dressé son plan d'attaque, la ministre a fièrement dévoilé ses intentions. « Nous lançons aujourd'hui la rénovation de l'immobilier universitaire parisien. J'ai annoncé toute une série de dotations pour les campus en régions, aujourd'hui 226 millions d'euros pour Paris IV Sorbonne et Paris VII Diderot. »

Refaire du neuf avec du vieux, ou véritablement rénover, plusieurs personnes autour de nous se sont posé la question. Plus de 47.000 étudiants profiteront de cette entreprise, qui associe un partenariat public-privé. Ainsi, ils disposeront de « nouveaux amphis, des nouveaux lieux de convivialité, de nouvelles bibliothèques à la fois sur Tolbiac et sur le site de Clignancourt ». Et D'ajouter qu'en 2007, on considérait que le tiers des locaux était vétuste.

Deux contrats ont été signés : l'un avec Bouygues, pour 28 ans - étonnant, non ? - pour l'université de Paris IV, pour respectivement 68 millions ; l'autre concerne Paris VII, et c'est un consortium Vinci-GTM qui en aura la charge pour 158 millions €, sur une durée de 30 ans.

Ces deux premiers contrats dévoilés, la ministre a renouvellé ses voeux aux étudiants, en leur assurant de l'investissement de l'État dans cette campagne, mais surtout, qui seront « intégralement financés par le budget du ministère ».