RCS Mediagroup : Attendre le nouveau conseil d'administration pour vendre ?

Cécile Mazin - 02.03.2015

Edition - International - Franco Battiato - RCS Libri Mondadori - vente groupe éditorial


À Milan, se réunissait ce matin un Conseil d'administration extraordinaire, autour de l'avenir de RCS Mediagroup. La société Mondadori, filiale de la holding Fininvest, détenue par Silivio Berlusconi, souhaite se porter acquéreuse de la filiale d'édition, RCS Libri. Le montant de la transaction serait de 135 millions €, mais l'idée est loin de faire l'unanimité. 

 

 

Milano - Piazza Duomo

 

Place Duomo, à Milan, coeur de l'édition italienne

Michele M. F. CC BY ND 2.0  

 

 

Pour RCS Mediagroup, vendre RCS Libri reviendrait à se débarrasser de ses actifs, pour combler la dette qui pèse lourd dans la comptabilité de la société. Cependant, il faut bien trouver de l'argent, mais les actionnaires ne sont pas disposés à faire un effort financier particulier. Autrement dit, mieux vaut chercher du côté des choses que l'on peut revendre.

 

Cependant, selon plusieurs actionnaires, le Conseil d'Administration est tendu, parce que la vente de RCS Libri n'est pas une décision que l'on peut prendre à la légère. Un groupe de 47 auteurs, emmenés par Umberto Eco, a déjà fait savoir qu'il s'opposait fermement à cette vente. Elle aboutirait en effet à créer un groupe éditorial détenant peu ou prou 40 % du secteur italien : un phénomène de concentration nécessairement nuisible au marché.

 

Dans le même temps, on apprend qu'un nouveau Conseil d'administration pour RCS Mediagroup doit être mis en place. Le renouvellement interviendrait fin mars, avec une prise en charge effective fin avril. L'idée serait alors que les négociations avec Mondadori vont se poursuivre, tout en ralentissant le rythme : rien ne serait conclu, en attendant le nouveau CA. 

 

La nouvelle direction aurait également la possibilité, une fois réformée, de développer de nouvelles perspectives. Et donc de mettre en place un autre avenir, qui n'inclurait pas la vente de RCS Libri. 

 

Dans tous les cas, les salariés de Rizzoli et les syndicats ont décidé de contre-attaquer : actuellement, le syndicat Sli-Cgil a décidé de remettre un courrier aux administrateurs prenant part au CA, leur demandant expressément de ne pas vendre RCS Libri. 

 

Retrouver notre dossier

RCS Libri/Mondadori : quel avenir pour l'édition italienne ?

 

Le chanteur, auteur et compositeur italien Franco Battiato était récemment interrogé sur cette transaction. « Je ne suis absolument pas d'accord. S'ils effectuent [cette transaction], je n'achèterai plus de livres ». (via La Repubblica)

 

La décision concernant RCS Libri ne sera dans tous les cas pas prise aujourd'hui, et seules les grandes orientations seront discutées pour le prochain Conseil d'administration, du 11 mars. Si les discussions avec Mondadori devaient se poursuivre, un délai de cinq semaines serait raisonnable, avec une décision finale qui n'interviendrait pas avant fin avril.